Micro station d'épuration

: Comparez jusqu'à 5 devis de pros qualifiés
Devis mini station d'épuration
Comparez jusqu'à 5 devis de pros qualifiés
1Décrivez votre projetDécrivez votre projet
2Comparez vos devis & Estimez le prixComparez vos devis & Estimez le prix
3Consultez les avis vérifiésConsultez les avis vérifiés
4Trouvez le bon artisanTrouvez le bon artisan

Les systèmes d'assainissement non collectif sont désormais de plus en plus compacts. Pétries de nouvelles options et de larges possibilités, les micro-stations, procédés tout-en-un, permettent un important gain de place tout en assurant une épuration de plus en plus optimale. De quoi s'éviter le tarif d'une fosse septique toutes eaux dans l'élaboration de votre projet

En France, l'épuration des eaux usées est obligatoire. Si vous êtes reliés au réseau public (tout-à-l'égout) c'est un assainissement collectif. A contrario, si pour des raisons topographiques ou démographiques vous ne pouvez vous raccorder, il sera non collectif : votre logement doit disposer d'un système d'assainissement autonome.

Parmi les assainissements non collectif, on trouve deux filières :

La filière "traditionnelle" rassemble les tertres d'infiltration, les lits d'épandage et les filtres à sable. Ils fonctionnent tous selon le principe de collecte des eaux usées, prétraitement par fosse foutes eaux et traitement par massif filtrant ou élément épurateur.

La filière "agréée" comporte les filtres compacts, les micro-stations et les filtres à roseaux plantés (FPR). Le filtre compact se place également après une fosse toutes eaux. En revanche, pas les FPR qui effectuent l'assainissement des eaux uniquement par le biais des végétaux.
Ni même les micro-stations : elles offrent un assainissement tout-en-un.

Qu'est-ce qu'une micro-station ?

Une seule citerne compacte, qui assure le prétraitement et le traitement dans la même cuve, mais par le biais de compartiments séparés.

C'est le procédé le plus récent d’assainissement collectif, qui bénéficie de nombreuses innovations. L'eau effectue un vrai parcours en labyrinthe, horizontalement ou verticalement selon les modèles.

Cette épuration biologique est effectuée par des bactéries oxygénées qui vont détruire les matières organiques solides et polluantes.

Dans le même bassin, mais par phases séparées, les eaux usées franchissent plusieurs étapes :

  1. Décantation : les matières lourdes tombent au fond, les plus grasses remontent à la surface
  2. Épuration par boues activées dans le "bassin réacteur" : les bactéries digèrent et détruisent les matières organiques
  3. préclarification : dans un nouveau compartiment, l'action consiste à renvoyer les boues restantes repartent à l'étape 2, tandis que les eaux pré-clarifiées passent à l'étape 4
  4. Clarification : autre bassin ou les eaux sont définitivement épurées pour évacuation. Les boues réfractaires repartent en 1 !
  5. Évacuation : les eaux purifiées sont expédiées dans le milieu naturel

Il existe deux modèles de micro-stations : à culture libre (boues activées) ou à culture fixée (biomasse).

Les micro-stations à culture libre

Elles fonctionnent par la dégradation aérobie : les bactéries sont libres de circuler. On appelle ça le principe de boues activés (un amoncellement de micro-organismes en suspension dans l'eau).
Leur oxygénation est forcée par un générateur d'air. Le volume est constamment brassé pour éviter les dépôts.

Les micro-stations à culture fixée

Ici, les bactéries sont installées sur des supports qui sont eux aussi fortement oxygénés. Le réacteur est aussi appelé lit fixe. Les supports (minéraux, laine de roche, fibres, plastiques...) permettent non seulement aux bactéries de se fixer, mais ils assurent également un développement plus facile.

Les avantages et inconvénients de la micro-station

Les firmes spécialisées sont de plus en plus pointues. l est vraiment nécessaire de faire un tour d’horizon des produits du marché de l'ANC, en sollicitant plusieurs devis à nos partenaires.

La micro-station incarne un procédé d'avenir.

Ses qualités sont nombreuses :

  • D'abord, la micro-station assure un gain de place maximal de par sa confection. Quand il est nécessaire de disposer de 80 m² pour un lit d'épandage, il en faudra 10 m² pour une micro-station
  • Une épuration optimale, plus performante que la plupart des procédés
  • Elle peut être installée dans des zones complexes
  • La technologie utilisée est agréée dans le cadre de la protection environnementale. Chaque pièce de l'ensemble peut-être changée indépendamment
  • Des prix abordables
  • Une durée de vie conséquente, de l'ordre de 20 ans

Elel a deux inconvénients :

  • Un besoin énergétique et donc un coût inhérent à la consommation électrique. Cependant, certains constructeurs se penchent sur le fonctionnement de micro-stations sans besoin d'énergie.
  • Elle doit être installée dans votre maison individuelle, mais rarement pour votre résidence secondaire : elle accepte mal les fonctionnements par intermittence et la variation des charges.
    Attention toutefois : certaines micro-stations peuvent disposer de cet agrément, renseignez-vous auprès du constructeur.

Quel modèle choisir pour une famille ?

Il existe deux critères pour quantifier les besoins : le nombre de pièces principales de votre habitat, c'est-à-dire chaque pièce de plus de 8m², ouverte vers l'extérieur, dédiée au sommeil ou au séjour. C'est un "potentiel d'habitation".
L'équivalent habitant (EH) est lui aussi une unité de mesure.

Pour une famille de 5 personnes, ou pour une maison de 5 pièces principales, choisissez un modèle 5 PP ou 1 à 6 EH. Faites-vous guider par un pro.

Pour cette même famille , le coût pourra varier de 12000 à 15000 euros.