Assainissement

Connaitre le fonctionnement du système d'évacuation des eaux usées de l'habitat est indispensable lorsque l'on devient propriétaire. Lors de la construction de votre maison, vous devrez prévoir des travaux pour le raccordement au réseau d'assainissement collectif, ou l'installation d'un système individuel (type fosse septique). 

Illustration travaux
Accès rapides

Comment fonctionne un système d'assainissement des eaux usées?

L'assainissement collectif ou l'assainissement non collectif (ANC) a pour fonction l'évacuation des eaux usées et le traitement des eaux. En effet, celles-ci ne peuvent se déverser dans la nature en l'état : elles nécessitent d'être nettoyées et traitées. C'est une obligation légale en France.

Le réseau d'assainissement collectif collecte les eaux et les envoie vers une station d'épuration : c'est le tout-à-l'égout, le système public d'assainissement que l'on retrouve en ville. Si votre habitation n'est pas raccordée au réseau public d'assainissement (souvent en zone rurale), la collecte des eaux provenant des WC (eaux-vannes), mais aussi de la cuisine, de la salle de bain et des appareils électroménagers (eaux grises) est effectuée par une installation d'assainissement autonome. Les installations d'ANC les plus connues sont :

  • La fosse toutes eaux
  • La micro station d'épuration 

La fosse septique elle, ne récupère que les eaux provenant des WC. C'est pourquoi on privilégie dorénavant la fosse toutes eaux dans une maison non raccordée au réseau collectif.

Le réseau d'assainissement peut être unitaire (le "tout-à-l'égout") ou séparatif. Dans le premier cas, les eaux usées et les eaux pluviales sont réunies. Le réseau séparatif les traite séparément : les eaux du réseau domestique partent en station d'épuration tandis que l'eau de pluie est réorientée afin de ne pas surcharger le réseau d'épuration des eaux.

Prix et réalisation des travaux d'installation d'assainissement

Le raccordement au collecteur public d'assainissement est à la charge du propriétaire et/ou de la commune selon les mesures de la localité : 

  • Les travaux sur la partie publique sont à la charge de la mairie
  • Les travaux sous le terrain sont à la charge du propriétaire : installation des canalisations jusqu'au branchement collectif, sous contrôle de la commune 

La réalisation des travaux concernant les installations d'ANC peut être effectuée soi-même, mais il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée. En effet, les prestations de terrassement, creusage et de plomberie ne sont pas à la portée de tous.

Certaines contraintes techniques peuvent être imposées par la mairie, renseignez-vous avant de lancer de chantier.

Les propriétaires ont l'obligation d'entretien et de vidange de leur fosse septique, par le service communal spécialisé en assainissement non collectif (le SPANC) ou une entreprise agréée. Le SPANC vérifiera tous les 10 ans l'état de votre installation.

Combien coûte l'installation d'un dispositif d'assainissement autonome ?

Le prix d'une fosse septique toutes eaux standard de 3000L varie de 1 000€ à 3 000€. Il comprend le creusage de la fosse, des tranchées ou du lit d'épandage, selon la technique choisie.

Pour une fosse avec sable en béton, les prix varient entre 2 000€ et 6 000€ selon la contenance. En PVC, le tarif est beaucoup plus bas : de 500€ à 4 000€ seulement. 

Enfin, n'oubliez pas d'ajouter à votre budget le prix de la vidange, à réaliser tous les 5 ans environ : entre 150 et 300€ selon le volume de la cuve.