Devis faux plafond : Comparez jusqu'à 5 devis de plaquistes qualifiés
Devis faux plafond
Comparez jusqu'à 5 devis de plaquistes qualifiés
Gratuit

Sans engagement pour vous

Gain de temps

1 demande = plusieurs devis !

Confidentiel

Vos coordonnées sont protégées

Faux plafond

Pourquoi poser un faux plafond ?

Les raisons qui poussent à l'installation d'un faux plafond sont généralement d'ordre esthétique, économiques, et/où liées à l'isolation. En effet, en limitant fortement les déperditions de chaleur, cela a un impact non négligeable sur le confort et la facture énergétique. D'autre part, la physionomie globale d'une pièce peut être radicalement transformée, rendant belle et agréable une pièce auparavant humide et froide. C'est une seconde vie qui s'offre à cette partie de votre logement. Un gain d'espace supplémentaire sans déménager ou même se lancer dans d'interminables travaux de construction. Tout cela fait que c'est une opération courante dans le cadre d'une rénovation.
Les gains sont également de l'ordre de l'acoustique. Une meilleure isolation phonique qui permettra aux mélomanes d'assouvir leur passion sans déranger les voisins avec en prime une qualité acoustique optimale. Enfin, un dernier point, mais qui semble essentiel dans notre époque ultra connectée : une meilleure organisation des nombreux câbles servant à alimenter nos matériels électroniques. Glissés dans les combles, ils sont accessibles sans être visibles et personne ne se prendra les pieds dedans.

Les techniques de faux plafond

Il existe trois types de faux plafond :

  • Tendu. Il s'agit d'une toile en PVC qui est tendue entre les murs. Lors de la pose, elle est dilatée par une source de chaleur afin d'épouser parfaitement les contours de la pièce et obtenir ce résultat lisse si époustouflant. Les qualités esthétiques de ce procédé le rendent très tendance notamment pour des rénovations Design et haut de gamme. Attention toutefois, car la pose est très technique et requiert une grande expérience et habileté. Ce n'est pas à la portée d'un bricoleur du dimanche.
  • Suspendu. Il est fixé à un encadrement métallique qui est lui-même fixé à l'ancien plafond. C'est le système le plus classique, car il est relativement facile à installer et il permet d'utiliser tous les types de matériaux (bois, PVC, aluminium).
  • Autoportant. Cette fois ce sont les murs qui servent à maintenir l'ossature. Les rails sont fixés sur les murs opposés rejoints par des montants fixés perpendiculairement. Ainsi il n'y a pas besoin d'utiliser de suspentes. C'est une solution pratique et rapide, notamment en rénovation.

Installer un faux plafond ne s’improvise pas

En effet, installer un faux plafond est une entreprise qui peut s'avérer périlleuse pour un amateur peu aguerri. Cela nécessite la maîtrise de techniques complexes telles que la prise de mesures précises, le montage de ferrures, ainsi que la pose des plaques de placo. Sans compter les finitions. Un conseil si vous ne voulez pas vous retrouver à écumer de rage et de désespoir sur les forums de bricolage, faites appel à un pro ! Cela vous permettra de gagner en temps et en tranquillité ! Et c'est avant tout l'assurance d'un travail bien fait.
Et cela est d'autant plus vrai si vous optez pour les modèles tendus qui offrent certes des rendus visuels époustouflants, mais sont quasi impossibles à installer soi-même. Dans ce cas, faire appel à une entreprise spécialisée n'est pas une option, mais une obligation. Vous voilà prévenus. Un bricoleur averti en vaut deux et il fait généralement confiance à un professionnel quand il sent que l'ampleur de la tâche le dépasse.

Parmi les différents types de faux-plafonds, le plus répandu est probablement le plafond suspendu, qui mettre en place un espace pouvant accueillir câbles et isolation. Généralement composé de plaques de plâtre, la rénovation de plafond suspendu nécessite l'intervention d'un artisan qualifié. Après l'installation de votre faux plafond, vous aurez peut être d'autres travaux à confier à votre plaquiste. Ainsi, vous pouvez lui demander combien coûte une cloison en placo. Généralement le prix est fonction du m² sur lequel les travaux sont à réliaser.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

l