Comment faire un faux plafond ?

Illustration travaux

Que ça soit dans le domaine esthétique ou pratique, l'utilité du faux plafond n'est plus à démontrer. En effet, hormis la valeur décorative qu'il procure à un plafond existant usé, ces avantages relatifs au confort de l'habitant sont nombreux. Cependant, s'il est mal posé, ces atouts diminuent, voir s'annulent. Voici quelques conseils pour bien faire son faux plafond.

Illustration
Faux plafond - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Quel matériel utiliser pour faire un faux plafond ?

Avant d'énumérer les étapes de la pose, il faut se munir du matériel nécessaire. Pour ce faire, trois éléments sont indispensables :

  • Les plaques de revêtement : Elles sont en général faites de plâtre et servent comme parement, en d'autres termes, elles seront la face visible de votre « chef-d'œuvre ».
  • Les suspentes : Elles peuvent être en acier galvanisé ou en bois. Leur rôle est de soutenir le poids du faux plafond. Leur pose s'effectue dans le sens du rail, et ce, environ tous les 1,20 m.
  • Des profilés ou des tasseaux : En bois, en plastique ou en acier galvanisé, les profilés sont tenus par les suspentes, et permettent la fixation des plaques de revêtement.

Disponible dans votre villeFaux plafond :
Recevez des devis gratuits

Comment réaliser des faux plafonds ?

La variable la plus déterminante dans la mise en place d'un faux plafond est celle de la distance entre ce dernier et le plancher porteur. Cette distance peut aller de 5 à 30 cm selon les dimensions de l'isolation.

  • Une fois cet espacement fixé, marquez les murs (à l'aide d'un encre délébile) à la même distance pour constituer un repère visible
  • Fixez ensuite les suspentes en faisant en sorte de respecter la distance de marquage dessinée préalablement sur le mur
  • Sciez les tasseaux en bois ou les profilés métalliques, puis fixez-les correctement aux suspentes en veillant à respecter l'horizontalité à l'aide d'un niveau à bulle.
  • Faites passer votre câblage électrique et votre isolant
  • Posez vos plaques de revêtement, en commençant d'abord par les plaques complètes, puis les découpes ensuite

Disponible dans votre villeFaux plafond :
Comparez jusqu'à 5 devis

Faux caisson : les vraies astuces à savoir

Tous les grands décorateurs vous le diront, la meilleure couleur pour un faux plafond est tout simplement le blanc mat, ou une couleur très claire si vous êtes allergique à ce dernier. En effet, peindre son faux plafond avec une couleur sombre, cela va avoir tendance à écraser la pièce et donner l'impression qu'elle est petite. Par ailleurs, si on optimise son utilisation, on peut facilement transformer une pièce. Par exemple, on peut y encastrer des spots de lumière pour éclairer ponctuellement les tableaux aux murs ou d'autres éléments de décoration. On peut aussi délimiter deux pièces ouvertes en jouant sur les différences de niveaux de leurs faux plafonds, autrement dit, on pourra isoler par la suggestion et non pas par des cloisons physiques.

Illustration
Faux plafond - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement