Plaques de plâtre (placo)

Coût moyen3€/m²
Illustration travaux

Élément essentiel dans la réalisation des travaux, la plaque de plâtre permet de cloisonner les maisons et de les isoler au mieux. C'est l'atout numéro 1 des chantiers de rénovation.

Illustration
Comparez les plaquistes près de chez moiTrouvez en 3 clics un plaquiste qualifié dans votre ville.
Comparez

Qu'est-ce qu'une plaque de plâtre ?

La plaque de plâtre ou plus communément appelée placo, voire Placoplatre, est l'un des produits les plus utilisés dans le monde du bâtiment. Matériel multifonctions, il est aussi très bon marché.

Au départ, le placo servait principalement à cloisonner pour l'aménagement intérieur des pièces d'un logement, à doubler les murs pour y appliquer plus facilement un revêtement ou encore à réaliser un faux plafond.

Aujourd'hui, c'est aussi un outil d'isolation thermique comme d'isolation phonique.

Les fabrications se sont également adaptées aux normes de plus en plus en vigueur dans les réglementations. Ainsi, il existe le placo hydrofuge, placo phonique, ignifuge, etc., autant d'éléments adaptés à chaque chantier. Chaque plaque peut aussi être associée directement à un isolant.

Comment est fabriquée une plaque de plâtre ?

Le plâtre est extrait des gisements de gypse : la roche est comprimée et chauffée dans des fours à une température optimale, puis la substance liquide est placée entre deux fines feuilles de carton.
Cet ensemble, fabriquée en grande longueur (jusqu'à 400 mètres) est de nouveau passée au four, puis découpé aux formats désirés.
Les plaques sont ensuite envoyées aux quatre coins de l'Hexagone chez les revendeurs. Il faut savoir qu'à chaque seconde qui s'écoule, une plaque sort d'une usine.

Le format standard d'une plaque de plâtre et de 250 centimètres de hauteur pour une largeur de 120 centimètres. L'épaisseur la plus célèbre est le BA 13, pour 13 millimètres (1,3 cm).

C'est en 1894 aux États-Unis qu'est apparue la première plaque de plâtre, et c'est la société Placoplatre qui a fabriqué les premières plaques françaises. D’où le nom de placo entrée dans les mœurs.

Quels sont les différents modèles de plaques de plâtre ?

Que ce soit pour une meilleure isolation acoustique, un besoin d'isolation thermique ou l’application d'un placo hydrofuge pour une salle de bains, les possibilités d'application sont variées. A chaque pièce existe une plaque adaptée.

Tour d'horizon.

Types de placoQualitéUtilisationPrix à l'unité d'une plaque de 250 cm (hauteur) sur 120 cm (largeur) et de 13 mm d'épaisseur (3 m²)
LES DIFFÉRENTES PLAQUES DE PLACO ET LEURS UTILISATIONS
Plaque de plâtre blanche ou grise
StandardPour tout aménagement intérieur n'ayant pas vocation à être confronté à l'humidité
Idéal isolation thermique avec isolant
6 euros (2 euros le m²)
Plaque de plâtre verte
Hydrofuge
Pièces humides comme la salle de bain, la cuisine, le cellier, la buanderie
16 euros
Plaque de plâtre rouge ou rosée
IgnifugePièces nécessitant une résistance au feu accrue (chaufferie), murs ou cloisons à proximité de chauffages (poêles à bois, chaudières...)
23 euros
Plaque de plâtre jaune
Antichoc, haute résistance aux charges
Murs ou cloisons voués à subir des chocs (garages, salles de sports, etc...)
20 euros
Plaque de plâtre bleue
Haute performance acoustique
Le placo phonique est idéal pour les pièces de sommeil par exemple, les murs mitoyens ou les faux-plafonds
15 euros
Plaque de plâtre ivoireProtection aux rayons X
Spécialement conçue pour le monde médical, remplace les plaques associées au plomb
A partir de 100 euros

Les différents formats

Difficile de référencer tous les formats de placo existants, mais sachez qu'en plus du format standard 2500 mm x 1200 mm, il existe des formats en 2 500 mm x 600 mm ou 1 200 x 600, et bien d'autres.

Surtout, il faut faire attention au prix exprimé : il est souvent affiché en m², ce qui ne correspond pas au prix de la plaque. Un placo standard de 2500 mm x 1200 mm fait 3 m².

Il existe également des épaisseurs reconnaissables :

  • BA10 pour 10 millimètres d'épaisseur
  • BA13 pour 13 millimètres d'épaisseur (véritablement 12,5 mais arrondie)
  • BA15 pour 15 millimètres d'épaisseur
  • BA18 pour 18 millimètres d'épaisseur
  • BA25 pour 25 millimètres d'épaisseur

Les plaques peuvent en outre être associées à des isolants comme la laine de roche, la laine de verre, le polystyrène expansé ou extrudé ou le polyuréthane.

L'épaisseur de ces isolants peut aller de 1 à 10 centimètres, en sachant que les performances thermiques se sont accrues et que les épaisseurs de 10 centimètres ne sont plus véritablement légitimes, sauf dans des cas bien particuliers.

Une plaque de plâtre, si elle est assez encombrante dans son format classique de 120 cm x 250 cm, peut être facilement coupée à l'aide d'une scie ou d'un couteau spécial.

Illustration
Besoin de poser/remplacer des plaques de placo ?Comparez des devis gratuits des plaquistes près de chez vous.
Comparez

Quelle mise en œuvre ?

Que ce soit dans le neuf comme en rénovation, la plaque de plâtre a trois grandes vocations pour l'aménagement intérieur :

  • Recouvrir les murs pour les isoler et les planifier.
  • Créer des cloisons, par deux méthodes : ossature métallique ou sur carton alvéolaire
  • Fabriquer des plafonds ou faux-plafonds

Pour doubler un mur

Prenons l'exemple d'une salle de bains. Le placo hydrofuge sera collé directement sur les murs.

Si vous souhaitez rénover la salle de bains entièrement, et l'assainir, il est bon de remettre tous les murs à nus. Les pièces humides ont besoin d'être ventilées et séchées lors d'une rénovation.

  1. Choisir des plaques hydrofuges, spéciale salle de bains (ou autres pièces humides)
  2. Mesurez vos murs pour adapter les dimensions en fonction de vos plaques. Attention aux angles des murs lors d'une rénovation, qui sont rarement droits. Si la salle de bains est sous comble sont à anticiper. Laissez toujours un espace supplémentaire de 15 millimètres.
  3. Les plaques aux bonnes dimensions sont ensuite encollées par un mortier-colle. La pose débute par un angle.
  4. Collez les plaques en les appuyant au mur et en posant le bas sur les cales prévues (d'où les 15 millimètres de marge). Vérifiez l’alignement dès la pose de la première plaque.
  5. Une fois toutes les plaques posées, jointez-les, avec colle à joints et bandes.
  6. Laissez sécher avant d'enduire.

Une fois le chantier bien sec, vous pourrez coller un carrelage sur vos plaques. Pour garantir une parfaite étanchéité, pensez au préalable à appliquer une peinture spéciale hydrofuge.

Plutôt que de coller, il est possible d'appliquer le placo au mur par le biais de tasseaux.

La création de cloisons

Il existe deux méthodes pour créer des cloisons.

  • Sur des rails métalliques
  • Par panneaux en carton alvéolaire

Exemple d'installation sur rails métalliques :

  1. Prenez toutes mesures pour créer les repères de l'ossature métallique votre future cloison, n'oubliez pas de signaler l'emplacement des éventuelles portes, et si besoin des gainages électriques
  2. Débuter par fixer les rails métalliques au sol, premiers repères de votre cloison
  3. Fixer les montants aux murs
  4. Fixer les rails métalliques au plafond
  5. Fixez les rails verticaux tous les 60 centimètres
  6. Sertissez les rails entre-eux pour solidifier l'ensemble de l'ossature métallique
  7. Poser la première face de plaques (calage et vissage sur les montants)
  8. Installez un matériau d'isolation thermique et/ou d'isolation acoustique
  9. Posez la seconde face de plaques
  10. Jointez, avec enduits et bandes à joints

Après séchage, votre cloison sera prête à accueillir un revêtement.

L'installation par panneaux alvéolaires débutera de la même manière pour les mesures liées à la création d'une ossature métallique. Mais elle s'appuiera sur une semelle bois au sol et des rails en bois au plafond et sur les côtés. Elle ne nécessitera pas la pose de deux faces, ces panneaux sont tout en un : il s'agit de deux plaques de plâtre séparées par des entretoises en carton.

Fabriquer un faux plafond

Imaginons que vous souhaitiez réduire votre hauteur sous plafond, qui culmine à 3 mètres de hauteur, et installer un plafond suspendu à 2,50 mètres, pour obtenir prioritairement une meilleure isolation acoustique mais également en profiter pour parfaire à une meilleure isolation thermique.

Vous devez vous enquérir d'un placo phonique spécialisé dans l'isolation acoustique.

Assurez de vous de travailler sur un support sain et que la structure supérieure puisse supporter le poids de votre faux plafond.

Modus operandi :

  1.  Fixer les suspentes longues dans chaque coin de la pièce, sur les solives ou poutres
  2. Fixer les suspentes suivantes tous les 60 centimètres
  3. Fixer les fourrures métalliques spéciales placo sur les suspentes
  4. Poser l'isolant laine de roche ou laine de verre au-dessus des fourrures
  5. Poser le placo phonique contre les fourrures (lever chaque plaque de platre grâce à un lève plaque) et visser chaque placo phonique aux fourrures, grâces aux repères
  6. Effectuer les découpes de votre dernière plaque de platre pour les derniers espaces à couvrir
  7. Jointez.

Vous pourrez ensuite peindre votre plafond.

Il est très important de faire appel à des professionnels, appelés plaquistes, pour une pose cohérente de vos plaques de plâtre.

Illustration
Estimez le prix pour poser vos plaques de plâtre !Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez