Crédence en carrelage : le modèle le plus répandu

Lecture 3 min.
Illustration travaux

Intemporel, le carrelage est le matériau classique par excellence pour une crédence de cuisine. Fini le carrelage sombre et vieillot de la cuisine de grand-mère, les fabricants rivalisent aujourd'hui d'imagination pour proposer des carreaux de différentes tailles, couleurs et motifs. Si le carreau de ciment et son aspect authentique sont la grande tendance du moment, la faïence reste une valeur sûre pour ne pas se tromper.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour votre cuisine
Trouvez le bon cuisiniste pour votre projet.
Comparez

Beaucoup d'avantages et peu d'inconvénients

La faïence est un grand classique de la crédence de cuisine, car c'est l'un des premiers matériaux à avoir été utilisé pour protéger le mur des éclaboussures d'eau ou de graisses. Intemporel, le carrelage est en effet idéal pour être posé en crédence. Robuste, il résiste à la chaleur et à l'eau, ce qui lui permet d'être utilisé comme fond de hotte derrière la plaque de cuisson ou derrière l'évier.

Son avantage principal est son large éventail de couleurs, de formes et de motifs : la faïence s'adaptera à n'importe quelle déco, de la plus traditionnelle à la plus design. Que vous souhaitiez de la mosaïque, des carreaux de ciment, du carrelage métro ou une surface plus unie, tout est possible.

Ces crédences, le plus souvent en grès cérame, sont très faciles à nettoyer et sont peu coûteuses (environ 20 à 30 € le mètre carré, en fonction du type de produit choisi).

Au rang des inconvénients, l'image un peu vieillotte de la cuisine de grand-mère poursuit le carrelage, mais la tendance vintage remet au goût du jour ce type de crédences. Par ailleurs, la mise en oeuvre est plus complexe que pour une crédence en verre par exemple. Il faut coller les carreaux un par un, en veillant à bien être de niveau, puis procéder au jointoiement, ce qui demande une certaine technicité. Les découpes peuvent aussi être délicates pour des novices. Enfin, les joints demandent un entretien plus poussé que les carreaux eux-mêmes, car la saleté a tendance à s'y accumuler.

Comparez des cuisinistes qualifiés près de chez vous

Crédence ou  carrelage mural ?

L'éventail est tellement large qu'il est difficile de s'y retrouver pour faire le bon choix. On peut se poser la question de savoir si l'on recouvre uniquement la partie crédence ou tout le mur. Tout dépend de l'ambiance recherchée. Voici quelques conseils et critères de sélection.

Si vous souhaitez une décoration plutôt moderne et contemporaine, il faut préférer une crédence de faible hauteur, par exemple avec deux ou trois rangées tout le long du plan de travail. Cela agrandira visuellement votre cuisine, tout en apportant une touche raffinée à la déco de vos murs. De même, les formes rectangulaires donnent de la profondeur à la crédence.

Si les façades sont neutres, vous pouvez oser deux à trois couleurs posées d'une manière originale : en chevrons, en quinconce ou en losange par exemple.

Si au contraire vous avez une cuisine plutôt traditionnelle, vous pouvez opter pour le carrelage mural recouvrant soit tous les murs soit uniquement l'espace situé au-dessus des plans de travail. Pour un effet bistrot ou vintage dans une cuisine toute en bois, pourquoi ne pas choisir des petits carrés noir et blanc posés en losange ?

La crédence en carreaux de ciment

Les carreaux de ciment sont la grande mode de ces dernières années, à tel point qu'on les trouve aussi dans la salle de bain pour protéger le mur des éclaboussures d'eau. D'abord posés au sol, ils se retrouvent aussi en crédence et donnent une touche vintage et authentique à la décoration de la cuisine ou de la salle de bain. Facile d'entretien, le carreau de ciment est le plus souvent à motifs.

Le carreau de ciment date de la fin du 19e siècle et est né dans le sud-est de la France. Fabriqué artisanalement à partir d'un mélange de ciment, de sable et de poudre de marbre, sa particularité est de ne pas être cuit, mais pressé et séché à l'air libre. 

Pour cette raison, la surface est poreuse et doit donc recevoir un traitement hydrofuge et oléofuge pour la protéger des projections d'eau et de graisse. 

Si vous craignez de les abîmer à cause des projections, vous pouvez toujours les doubler avec une crédence en verre derrière la plaque de cuisson. 

Illustration
Comparez des cuisinistes qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon cuisiniste pour votre projet.
Comparez