Sol de cuisine : quel revêtement choisir ?

Lecture 5 min.
Illustration travaux

Pour la rénovation de cuisine, planifiez du sol au plafond : nouveaux meubles, nouvelle crédence... mais aussi nouveau revêtement de sol ! Ce n'est qu'ainsi que vous aurez l'impression d'entrer dans  une pièce enfin à votre image. Et pour bien choisir entre stratifié, vinyle ou carrelage, suivez le guide  !

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour votre cuisine
Trouvez le bon cuisiniste pour votre projet.
Comparez

Quel type de sol dans une cuisine ?

Tout comme la salle de bains, la cuisine est une pièce humide qui nécessite un sol imperméable adapté. Pour cette raison, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) propose de classer les types de sols selon le classement UPEC

  1. U pour Usure : la cuisine doit être résistante au piétinement et aux chocs (chute d'ustensiles, déplacement de chaises)
  2. P comme Poinçonnement (par des talons de chaussure par exemple)
  3. E comme résistance à l'eau : la cuisine se salit très vite et doit être facilement lavable
  4. C pour résistance aux agents chimiques couvrants : elle ne doit pas présenter de surface glissante

Chacun de ces critères reçoit une note de 1 à  4,  du plus au moins résistant. Pour une cuisine, prévoyez des notes de 2 à 3 a minima. 

Comparez des cuisinistes qualifiés près de chez vous

Le sol en carrelage 

Le carrelage fait partie des matériaux préférés des Français pour leur cuisine.  Il peut être proposé dans différentes matières : 

  • Grès cérame, teinté ou non dans la masse
  • Pierre naturelle, comme le marbre
  • Terre cuite (tomette) 
  • Carreaux de ciment

Côté pose, la pose de carrelage exige un certain savoir-faire, ne serait-ce que pour les joints et les finitions : il vous faudra bien respecter l'écart entre chaque carreau et le découpage en bout de ligne. 

Pour le grès cérame, l'entretien ensuite est assez simple : de l'eau et un détergent classique suffisent pour cette matière facile à vivre .  Pour les autres  types de carrelage, tournez-vous  vers le savon noir, et appliquez régulièrement des protections imperméabilisantes et protectrices, comme l'huile de lin pour les tomettes et les carreaux de ciment. 

Les sols en vinyle 

Le vinyle, ou PVC souple se présente sous différentes formes : rouleaux de largeur standard, dalles ou lames clipsables. Vous collerez (ou utiliserez l'adhésif joint) les deux premiers, et clipserez le dernier, comme pour du stratifié. Ce type de sol a l'avantage d'être léger à installer et à poser, mais il exige que la surface d'origine soit parfaitement ragréée (peu importe les matériaux utilisés). 

Cette matière résiste parfaitement à l'humidité, aux taches et projections et s'entretient facilement. 

Un revêtement PVC nécessite en outre une sous-couche thermique et phonique, qui en fait un allié incontournable pour les appartements mal insonorisés. Côté motifs, il peut jouer la carte tendance, avec des imitations carreaux de ciment, ou rester dans le classique, avec des couleurs douces ou neutres.  A accorder avec les murs et le mobilier de la salle, évidemment ! 

 Ne lésinez en revanche pas sur l'épaisseur de base pour votre sol vinyle : il doit résister au piétinement devant votre plan de travail et aux rayures. Une épaisseur de 20 millimètres  minimum est recommandée. 

Demandez un devis gratuit pour votre cuisine

Le stratifié

Qu'est-ce que le stratifié ( ou parquet flottant) ? Il se compose d'un  mélange de bois, sur lequel vient se poser une feuille protégée par une couche mélaminée. La feuille pourra être de différentes couleurs (imitation bois, mais aussi pierre ou terre cuite).  

Vous choisirez un stratifié qui s'adaptera si besoin à  un chauffage au sol et bien sûr en fonction de l'esthétique finale,  mais surtout résistant  (au passage, à la salissure, à l'eau ou aux rayures).  

 Nous vous recommandons un revêtement de classe 23/31, adapté à un fort passage. Assurez-vous qu'il convienne aussi aux pièces humides (salle de bains ou la cuisine).

L'installation d'un stratifié nécessite une sous-couche pour absorber les chocs. Il ne reste ensuite qu'à clipser les lames les unes aux autres et soigner les finitions. 

Pour l'entretien, le stratifié craint l'humidité : oubliez la serpillière, préférez le chiffon microfibre pour les petites taches, l'aspirateur pour la poussière. Dotez vos pieds de meubles et chaises de patins. 

Quel type de carrelage au sol dans une cuisine ?

Vous avez choisi du carrelage pour votre cuisine ? Maintenant, il faut choisir lequel, et là le choix devient cornélien !  Les options sont en effet nombreuses. 

  • Taille des dalles : de grandes dalles évitent la multiplication des joints et facilitent la pose.
  • Type de pose : un calepinage horizontal ou vertical agrandira ou allongera la pièce, selon vos souhaits. Pensez aussi à la sophistication d'une pose en quinconce.
  • Motifs : des petits imprimés fatiguent l’œil, préférez une surface unie ou un seul grand imprimé. 
  • Couleur des carreaux : plus foncée, la cuisine sera plus douillette, plus claire, elle gagne en luminosité. 

Ne négligeons pas le côté charme des tomettes ou carreaux de ciment, mais n'oubliez pas leur complexité d'entretien. 

Comparez des cuisinistes qualifiés près de chez vous

Cuisine blanche : quelle couleur choisir ? 

Comme la mode, la décoration n'est pas qu'une question de tendance, mais aussi une affaire personnelle !  Si vos meubles et murs sont blancs et neutres, penchez soit pour des carreaux de couleur ou avec des motifs affirmés, soit des teintes plus douces. 

 Pourquoi ne pas travailler en accord la crédence et le revêtement de sol :   en verre noir chic sur les murs, et des carreaux imitation parquet au sol, qui conféreront à votre cuisine un aspect plus chaleureux ?  Ou a contrario décliner un joli carrelage imitant les carreaux de ciment anciens et un revêtement mural en inox ? 

Les possibilités de décoration sont nombreuses, amusez-vous ! 

Tarif pour un revêtement de sol de cuisine 

Votre budget variera de manière très significative selon le matériau choisi pour vos sols. 


Prix au m²  selon le type de revêtement de sol (hors pose)
Type de sol Prix au m² (hors pose)
Carrelage5 € à 100 € ( pour des carreaux de ciment); voire 200 € pour de la pierre naturelle
Vinyle5 € à 20 € pour des lames adhésives
40 € pour des dalles PVC à clipser
Stratifié4 € premier prix à 40 € pour de l'imitation bois haut de gamme
Illustration
Comparez des cuisinistes qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon cuisiniste pour votre projet.
Comparez