Devis diagnostic plomb : Comparez jusqu'à 5 devis d'experts immobiliers
Devis diagnostic plomb
Comparez jusqu'à 5 devis d'experts immobiliers
Gratuit

Sans engagement pour vous

Gain de temps

1 demande = plusieurs devis !

Confidentiel

Vos coordonnées sont protégées

Diagnostic plomb

Pourquoi le CREP est-il obligatoire ?

Le constat de risque d'exposition au plomb (ou CREP) est une étude portant sur les divers types de revêtement présents dans un bien immobilier, afin d'en évaluer la teneur en plomb. Ce diagnostic technique s'inscrit effectivement dans une perspective de prévention du saturnisme, dont les effets sanitaires sont extrêmement graves : apparition de pathologies sérieuses chez les adultes (maladies rénales, hypertension…), trouble du développement chez les enfants et même le fœtus pour les femmes enceintes. Si le but de ce contrôle est évidemment d'informer les occupants d'un logement, la priorité demeure toutefois de procéder à la réhabilitation des bâtiments. L'intoxication se faisant par ingestion par les petits enfants de résidus se décollant des murs ou par inhalation de poussières, simplement en respirant, ce bilan vise, à terme, à extraire et éliminer toute trace de ce composant nocif par la mise en place de travaux, afin de restaurer un espace de vie sain, sans danger pour les personnes. La préfecture départementale et l'agence régionale de santé, à qui le diagnostic plomb est obligatoirement transmis en cas de détection positive, sont par ailleurs garantes de la bonne exécution des actions de prévention ou de conseil imposées par la réglementation.

Quand devez-vous faire procéder à ce diagnostic ?

Le plomb se retrouve essentiellement dans les bâtisses anciennes. C'est pourquoi l'obligation de diagnostic concerne seulement tout bien immobilier à usage d'habitation, construit avant le 1er janvier 1949, et ce dans le cadre de sa vente ou de sa location. Vous devez par conséquent faire contrôler toutes les parties habitables d'une maison individuelle ou les parties privatives d'un logement collectif. Sachez par ailleurs que les parties communes des immeubles relèvent, quant à elles, d'un diagnostic plomb distinct, qui doit avoir été réalisé avant le 12 août 2008. Mais en quoi consiste exactement la visite technique ? En fait, le spécialiste habilité à pratiquer le diagnostic inspecte l'ensemble des revêtements intérieurs comme extérieurs (peintures, briques, plâtres…), recouvrant les murs, portes, fenêtres, plinthes, volets, portails, etc. En mesurant leur concentration en plomb grâce à un appareil à fluorescence, il établit les risques sanitaires existants. En cas de doute, il peut éventuellement effectuer des prélèvements qui seront ensuite analysés en laboratoire.

Quelle est la validité de cette étude de risque ?

S'il révèle la présence de plomb et une concentration supérieure à 1 mg/cm2, le diagnostic, qui vous imposera d'effectuer des travaux, ne sera valable qu'un an pour une vente et 6 ans pour une habitation à louer. En revanche, s'il en établit l'absence, il bénéficie d'une validité illimitée dans les deux cas. Le diagnostic doit en outre comporter une documentation annexe soulignant les dangers liés au plomb et proposant des recommandations pour se préserver de ses effets néfastes et de sa nocivité. D'un point de vue légal, en tant que vendeur ou bailleur, vous avez donc l'obligation de livrer le dossier d'étude complet. Dans le cas contraire et si des problèmes se présentaient, vous vous exposeriez au paiement de dommages et intérêts au locataire, ou bien à une baisse du prix de vente du bien immobilier, voire à l'annulation pure et simple de la transaction.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

l