Electricité et courants faibles

Vous êtes propriétaire d'un logement et, lors de sa construction ou de sa rénovation, vous pouvez être amené à réaliser des travaux d'électricité plus ou moins importants, comme l'installation d'un tableau électrique,  la pose d'interrupteurs ou d'éclairage, nécessitant parfois l'intervention d'un électricien. Avant d'entamer le chantier, la connaissance des normes électriques est indispensable.

Illustration travaux
Accès rapides

L'installation électrique d'une maison : la norme NF C 15-100

Il est recommandé de faire appel aux conseils d'un artisan électricien pour la mise en oeuvre de vos travaux électriques, pour éviter les risques d'électrocution et garantir le respect de la norme NF. 

Les normes électriques stipulent les bonnes pratiques pour chaque pièce du logement et le type d'appareil (tableau électrique, éclairage, chauffage...). Elle concerne également le circuit électrique et le câblage de chaque appareil.

Après l'installation électrique neuve ou une rénovation, il est impératif de la faire contrôler : c'est l'organisme Consuel qui intervient atteste de sa conformité. Ce document est obligatoire en cas de vente d'un bien immobilier.

Vous pouvez réaliser vous-même certains petits travaux d'électricité en suivant nos guides et en consultant la réglementation, comme le câblage informatique ou la pose de luminaires.

Avant toute intervention sur l'électricité, veillez à couper l'alimentation. 

Réaliser des devis d'électricité pour estimer son projet

Pour bien anticiper votre budget et comparer les prix, nous vous conseillons de contacter plusieurs électriciens selon la nature chantier. L'artisan se déplacera à votre domicile pour étudier l'état de vos circuits et effectuera un diagnostic de votre installation électrique. 

Les tarifs pour ce type de projet varient selon de nombreux critères, comme : 

  • La surface du logement et le type de pièce concernée : les pièces humides (salle de bain et cuisine) répondent à des normes électriques plus strictes (du fait des risques d'électrocution plus importants). Les prises doivent être éloignées des points d'eau ce qui peut nécessiter de tirer plus de câbles et complexifier le schéma électrique.
  • La nature de l'intervention : la rénovation électrique coûte généralement plus cher que l'installation neuve.
  • Le type de pose : pour passer les câbles, installer les interrupteurs et l'ensemble du réseau, vous pourrez opter pour une pose apparente grâce à des plinthes ou des goulottes, ou choisir l'encastrement total beaucoup esthétique, mais aussi plus fastidieux et donc onéreux.
  • Le matériel et appareillage : bien évidemment, la gamme de vos équipements et les finitions influent sur le prix final.

La fourchette pourra alors varier de 80€ à 200€/m². Sachant que les tarifs d'un électricien professionnel sont en moyenne de 40€/heure.

Les professionnels interviennent aussi en dépannage ou réparation, et sur des missions très précises comme par exemple la pose de prises et d'interrupteurs qui peut parfois être plus complexe que prévu.

Réduire sa consommation électrique : les solutions

Dans une démarche de rénovation énergétique et/ou pour réaliser des économies d'énergie, de nombreux foyers réalisent des travaux électriques. L'installation d'équipements d'autoproduction énergétique, comme les panneaux photovoltaïques ou les éoliennes, vous inscrit dans une démarche d'autoconsommation réduisant votre facture d'électricité.

Le choix de votre fournisseur d'énergie est un point important, comparez bien les différentes offres proposées, de nombreux acteurs concurrencent Enedis (ex ERDF) avec des prix internet. Vous pouvez aussi opter pour une offre verte qui réinvestit dans les énergies alternatives.

Enfin, pensez à adapter la puissance de votre compteur électrique à votre consommation réelle en l'étudiant au préalable grâce au relevé de compteur.