Forage de puits

Illustration travaux

Forage de puits : la réglementation

L'eau c'est la vie, avoir un puits c'est la recevoir à moindre coût. Mais pour cela il faut effectuer un forage pour l'obtenir. Que faut-il savoir avant de se lancer dans une telle entreprise ? Que dit notamment la loi à ce sujet ?Les réglementations concernant cette précieuse ressource visent surtout à la préserver en évitant le gaspillage. La loi donne le droit au propriétaire d'utiliser librement les ressources souterraines de sa propriété pour une utilisation domestique. Il faut pour cela effectuer une simple déclaration en mairie qui ne tient pas compte de la quantité du prélèvement. Il faut noter que la législation considère comme domestique un prélèvement inférieur à 1000 m3 destiné à un usage alimentaire , hygiénique ou destiné à l'arrosage. Si la profondeur du forage dépasse une profondeur de dix mètres, il faudra alors en informer la DRIRE (Direction Régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement). Il faudra également installer un compteur scellé sur votre puits qui est soumis à des contrôles. Si l'eau est destinée à la consommation humaine, il faudra alors effectuer des analyses pour déterminer si elle est potable.

Disponible dans votre villeForage de puits :
Recevez des devis gratuits

Les différentes techniques de forage

Une fois les nappes localisées il faut décider du type d'installation à utiliser pour procéder à l'extraction. Plusieurs éléments rentrent en compte, le site choisi doit être éloigné des canalisations, de la fosse septique et des terres cultivées. Il convient de pas mélanger les nappes lors de l'opération. Les techniques dépendent ensuite de la profondeur que l'on souhaite atteindre, mais aussi de la nature du sol. Ce qu'on appelle un puits « traditionnel » se creuse à une profondeur d'environ sept à huit mètres. La nappe peu profonde s'infiltre à travers les pierres rendant accessible le précieux liquide. Une simple pompe de surface suffisant pour l'aspirer. Problème, cette technique ne fonctionne pas avec tous les types de sols. Notamment ceux qui ne permettent pas les infiltrations des eaux de pluie.Il faut alors réaliser un forage proprement dit. Cette technique permet d'aller plus en profondeur pour capter les nappes, rivières souterraines ou les veines. La pression est plus forte, le débit plus élevé. La quantité exploitable plus importante. Attention, car c'est une pratique qui est strictement réglementée.

Disponible dans votre villeForage de puits :
Comparez jusqu'à 5 devis

Faites analyser votre eau pour savoir si elle est potable

Une fois toutes ces démarches et actions effectuées, vous pourrez enfin profiter de votre puits. Mais avant de boire ce qui vient de votre sous-sol, il faut d'abord l'analyser. L'eau doit être déclarée potable et donc propre à la consommation pour des humains. Parfois ce n'est pas le cas et vous devrez envisager une autre utilisation. Les possibilités de pollution sont aussi nombreuses que variées. Cela peut survenir lors du forage. Ou alors c'est parfois la nappe même qui est polluée par des pesticides. Si vous habitez près de surfaces cultivées, des vignobles, ou autres productions agricoles c'est une possibilité à prendre en compte. Une telle analyse est obligatoire en plus d'être indispensable. Elle peut être réalisée par de nombreux laboratoires indépendants qui sauront vous conseiller en fonction de l'utilisation prévue.

Disponible dans votre villeForage de puits :
Comparez jusqu'à 5 devis