Agencement & aménagement

Lors d'un projet de construction neuve ou de rénovation de l'ancien (habitation, magasin, bureaux), il est important de bien étudier l'agencement et l'aménagement intérieur avant d'entamer les travaux. Cela concerne le plan général avec la disposition des pièces et l'emplacement des éléments intérieurs, la fabrication et l'installation du mobilier, ou encore la décoration intérieure. 

Illustration travaux
Accès rapides

Réaliser des travaux d'aménagement d'intérieur

Moins important que les travaux de rénovation, pouvant toucher au gros oeuvre, l'aménagement intérieur nécessite cependant des études et une planification en amont. En effet, plusieurs compétences peuvent être impliquées (menuiserie, peinture,  maçonnerie, décoration ...), chaque corps de métier doit être contacté et prévu en temps voulu pour ne pas retarder les équipes. 

Que ce soit dans le cadre d'un projet de construction ou de rénovation, la conception d'un plan d'agencement semble obligatoire pour bien anticiper avant les travaux la disposition de chaque élément.

Pour l'agencement de magasin, d'un atelier ou de votre habitation, faire appel aux compétences d'un professionnel vous assure la qualité de la réalisation de votre chantier. Il choisira les matériaux les plus adaptés et au meilleur rapport qualité-prix. 

Selon le type de prestations souhaité, un choisissez le métier adapté :

  • Un artisan spécialisé dans un corps de métier (menuiserie pour des meubles sur mesure) ou une pièce de la maison (salle de bain/cuisine)
  • Un architecte d'intérieur qui s'occupera de la conception de vos pièces pourra répondre à des problématiques complexes (aménager des angles, une toute petite cuisine par exemple). Si vous prévoyez la création d'une ouverture ou l'agrandissement, il est préférable de prendre un architecte pour l'étude et la conduite du chantier. Il pourra également vous conseiller et réaliser la décoration des pièces.

3 conseils pour votre plan d'agencement intérieur

Optimiser les dégagements

Les dégagements (couloirs, escaliers, halls..) ne doivent pas dépasser 10%  de la surface intérieure, pour éviter une perte de place inutile. Cependant, ces espaces de circulation doivent être suffisamment larges pour être empruntés dans votre vie quotidienne sans désagrément. 

Protéger votre intimité

Dans la mesure du possible, séparer les pièces de vie de la partie nuit : par un hall ou un couloir par exemple. Positionner les wc entre ces 2 parties. En famille ? Prévoyez une séparation entre les chambres des enfants et la vôtre (avec la salle de bain par exemple), pour la tranquillité de tous. 

Prévoir les rangements

L'emplacement des placards doit être réfléchi lors la réalisation du plan : que ce soit pour prévoir un espace suffisant pour les meubles intégrés ou pour positionner au mieux les portes des pièces. Le système d'ouverture des portes lui aussi est à anticiper : des portes battantes requièrent un dégagement d' 1m environ pour s'ouvrir. Et on n’oublie pas le vestiaire dans l'entrée !

Étudier le placement des ouvertures

C'est un des fondamentaux d'un plan d'intérieur : on doit voir l'extérieur lorsqu'on circule dans les pièces. 

Pour respecter la norme RT 2012, la surface vitrée doit représenter au minimum 1/6 de la surface totale, afin de bénéficier de lumière et de chaleur naturelle (réglementation thermique).

On recommande de positionner ses fenêtres et baies vitrées en majorité sur la façade sud, et 10% orientée nord. Si on apprécie la lumière, il faut aussi penser à s'en protéger lors des chaleurs estivales : pergolas, stores, volets roulants...