Isolation thermique

Illustration travaux

L'isolation thermique de votre pavillon individuel ou de votre appartement est une étape délicate qu'il faut particulièrement soigner durant la construction. Isolation extérieure comme intérieure.
C'est aussi un objectif primordial de rénovation pour les vieilles maisons. 

Illustration
Isolation thermique - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Les grands avantages

  • De mieux conserver la chaleur ambiante et ainsi d'assurer un confort thermique optimal
  • De réaliser de sérieuses économies d’énergie, bonnes pour votre porte-monnaie, mais aussi pour l'environnement
  • Un entretien moindre : la combinaison isolation et ventilation réussie permet une usure moins sévère de votre bien et un gain final sur sa valeur grâce au bilan énergétique. Un atout lors d'une revente.

Une question revient souvent devant ce vaste chantier : que veulent-dire ces termes de résistance thermique ou de conductivité thermique ? Mais surtout : par où commencer ?
Certaines zones de la maison sont plus sensibles que d'autres aux déperditions thermiques, et c'est certainement sur ces points qu'il faut agir en particulier lors d'une rénovation et dans la globalité lors d'une construction neuve pour s'offrir de belles économies d’énergie.

Sur la base d'une étude de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) et des recommandations techniques liée à la réglementation thermique, voici quelques objectifs à respecter.

Les déperditions thermiques, avant et après
Zones
de déperditions
thermiques

Pertes estimées
sur un bâti individuel construit avant 1974
Pertes estimées aujourd'hui
après travaux
de rénovation

De nos jours ,
objectifs pertes maximum estimées
dans une maison  neuve

Toiturede 25 à 30 %
10 à 20 %
10 %
Mursde 20 à 25 %
10 à 15 %
10 %
Ventilation
de 20 à 25 %
10 à 15 %
5 %
Sols et planchers
7 à 10 %
3 à 7 %
5 %
Ponts thermiques*
5 à 10 %
2 à 6 %
5 %
Portes et fenêtres
10 à 15 %
5 à 10 %
5 %

*Les ponts thermiques sont des zones de faiblesse de l'habitat où la barrière isolante est rompue

Hormis les travaux d'isolation thermique, deux autres domaines sont associés au confort de vie et souvent liés lors des chantiers : l'isolation phonique et la ventilation mécanique contrôlée (vmc).

Disponible dans votre villeIsolation thermique :
Recevez des devis gratuits

La réglementation thermique

L'habitat aujourd'hui est régi par la réglementation thermique 2012, plus communément appelée RT 2012.

La première réglementation thermique fut proposée en 1974 puis suivirent des évolutions avec les RT 1982, 1988, 2000, 2005, la RT 2012 et bientôt la RT2018.

L'isolation thermique est au cœur des ambitions de cette RT 2012, qui oblige les habitations à une limite de consommation énergétique annuelle, en général de 50 kWh (kilowatts par heure) au m² par an.

Cependant, cette loi s'adapte notamment aux surfaces des logements et aux zones géographiques et donc climatiques où ils sont situés. Résistance thermique ou conductivité thermique des matériaux isolants (leurs performances et indices de transfert de chaleur) et économies d' énergie sont largement prises en compte dans les textes de cette législation.

Cette réglementation est une obligation pour toutes les maisons dont le permis de construire a été déposé depuis le mois d'octobre 2011.

La RT 2018, issue des nouvelles lois en rapport avec la transition énergétique, n'entrera en fonction pour les maisons individuelles qu'à partir de janvier 2020. Elle s'applique déjà pour les établissements publics.

Parmi les évolutions et nouveautés, elle apportera notamment un label Énergie-Carbone et prendra désormais en compte les émissions de Co2 et les gaz à effets de serre dans les bilans demandés.

Disponible dans votre villeIsolation thermique :
Comparez jusqu'à 5 devis

L'isolation de la maison zone par zone

Chaque pièce de votre maison doit entrer dans votre dispositif d'isolation thermique, chaque recoin sensible pouvant connaitre déperditions thermiques ou ponts thermiques doit être pris en charge.

L'isolation des toits

Comme vu plus haut, les déperditions de chaleur par le toit ont été pendant très longtemps les plus importantes d'une maison parce que l'isolation thermique de la toiture était très souvent laissée de côté.

La chaleur créée dans le logement monte au-dessus des têtes et s'échappe sans résistance thermique. Aujourd'hui, il existe de nombreuses possibilités et de nombreux matériaux isolants disponibles soit pour la réussite de votre isolation extérieure (le sarking ou la douche couche sous chevrons) soit pour une isolation sous toiture.

Avant toute isolation à proximité de votre charpente, pensez à bien vérifier l'état de celle-ci dans le cas d'une rénovation et traitez-là éventuellement contre la présence de nuisibles (rongeurs, termites, champignons) ou de forte humidité.

L'isolation des combles et greniers

Directement sous votre toit, les greniers ou combles constituent une vaste zone de déperditions thermiques  et doivent donc être sérieusement isolés.

L'isolation des combles perdus sera bien évidemment différente de celle des combles aménagés.

Pour les combles aménagés, qui font généralement office de chambres ou de bureaux, des panneaux semi-rigides constituent une bonne solution. Ces panneaux seront bien calés dans les fermettes de la charpente et recouverts de vos matériaux de finition.
L'isolation phonique intervient également, pour lutter par exemple contre le bruit de la pluie sur les tuiles.

Pour les combles perdus, on pourra utiliser le soufflage de matériaux comme le polystyrène expansé sous forme de billes, mais aussi par rouleaux posés directement sur votre plancher.

Il existe une multitude de matériaux isolants : les minéraux, comme les grands classiques : laine de verre et laine de roche, mais aussi les synthétiques (polystyrène expansé ou extrudé ) ou naturels (coton, bois, chanvre, laine de mouton...).

Un professionnel de l'isolation vous aidera à traduire leurs performances en évaluant la résistance thermique ou la conductivité thermique de chacun d'entre eux, ainsi que leurs qualités et leurs défauts par rapport à la situation de votre dispositif.

Pensez à l'installation de votre ventilation mécanique contrôlée : c'est dans les combles que sera installé le caisson de la motorisation centrale et entre les planchers que seront dispatchées les différentes gaines.

L'isolation des murs

C'est aussi là un combat contre les déperditions de chaleur et les économies d’énergie associées. L'isolation des murs doit se faire par l'extérieur et par l'intérieur. Généralement, on insiste sur les façades nord de l'habitat, mais selon la position de votre maison, chaque mur devra être isolé.

Le polystyrène expansé permet l'isolation des murs à moindre coût. C'est l'un des matériaux isolants les plus utilisés.  Il doit toutefois être associé à un autre matériau comme les plaques de plâtres (BA13).

Dans le cas de maison à ossature en bois, l'isolation des murs devra être spécifique.

L'isolation des fenêtres et parois vitrées

Pour une rénovation, pensez à changer portes et fenêtres : les matériaux du 21e siècle ont supplanté dans bien des performances thermiques les produits du siècle dernier.

Dans la composition (bois, aluminium, PVC) des menuiseries, mais aussi dans l'épaisseur des vitrages pour les vitres, l'évolution est majeure. Aujourd'hui, il est proposé des doubles voir des triples vitrages qui permettent une isolation thermique optimale, mais aussi une isolation phonique salvatrice.

L'isolation des sols et planchers

C'est un chantier qui compte de nombreux cas particuliers. Il dépend de la présence d'un sous-sol ou d'une cave, de la nature du terrain sous votre maison.

Il est primordial de limiter ici les ponts thermiques qui pourraient venir du dessous et des vides sanitaires. Le confort thermique passe aussi par le contact du sol : imaginez un carrelage toujours froid et son impact sur vos jambes !

L'isolation phonique est importante, avec une couche spécifique entre votre dalle de béton et votre revêtement (planchers, linos, carrelages...), notamment pour les planchers à l'étage et l’atténuation des bruits de pas.

Sous-sols, caves, garages et vérandas : là aussi, il faut isoler !

L'isolation extérieure des murs d'un garage attenant, les performances liées aux matériaux (à rupture de ponts thermiques) constituant votre véranda ou l'isolation de votre sous-sol placé sous votre salon sont autant d'éléments à considérer pour un confort thermique général de votre maison, isolation thermique comme isolation phonique. 

Moins ces dépendances seront isolées, plus votre maison en pâtira, moins les économies d’énergie seront réelles.

Illustration
Isolation thermique - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Les aides financières pour la rénovation énergétique

Il est possible et même conseillé de bénéficier de différentes aides pour vous accompagner dans vos travaux, que ce soit pour une isolation extérieure ou intérieure.

Le crédit d'impôt

Ainsi, vous avez déjà le crédit d'impôt pour la transition énergétique qui vous permet de déduire sur votre déclaration fiscale une partie (de 15 à 30 % selon la nature des travaux) des dépenses effectuées pour des rénovations liées à l'isolation, dans un logement existant depuis plus de deux ans.

Le plafond du crédit d'impôt est de 8 000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour un couple.

Il est également possible de bénéficier de l'écoprêt à taux zéro et de prêts à taux préférentiels auprès de différents intervenants. Demandez des informations aux professionnels qui effectueront vos travaux. Il est nécessaire de collaborer avec des artisans estampillés RGE, c'est à dire "Reconnus Garants de l’Environnement".

L'Anah

L' Agence Nationale de l'Habitat (Anah) propose également des aides plafonnées sous conditions de revenus, notamment dans son programme "Habiter Mieux Sérénité". Ces subventions peuvent être cumulables au crédit d'impôt par exemple.

Pour approfondir

Bien choisir son isolant

Choisir son isolant n'est pas chose aisée : Nous vous guidons dans vos futurs travaux d'isolation. Découvrez tous les isolants du marché..

La porte d'entrée lutte contre les déperditions thermiques

L'isolation porte d entrée n'est pas forcément un chantier couteux . En revanche, il peut générer de fortes réductions sur votre facture énergétique

Isolation d'un toiture

L'isolation toiture est aujourd'hui une obligation pour respecter la réglementation thermique. Au-delà de cette exigence, une maison ne serait de toute façon pas habitable sans une isolation de sa charpente et de son toit.

Isolation Garage, amélioration rapide des factures de chauffage

Le garage est un pont thermique souvent négligé, mais dont il faut se préoccuper sans attendre. Nos Conseils ici pour une isolation du garage !

L'isolation intérieure est importante

L'isolation intérieure est obligatoire pour le confort thermique du logement tout entier, elle se situe à différents niveaux.

Isoler par l'extérieur

L'isolation par l'extérieur est une méthode largement utilisée dans les pays nordiques et qui a investi assez récemment le marché français; Il offre une alternative solide à l'isolation par l'intérieur, pour un confort thermique global bien plus performant.

La VMC : Un produit obligatoire qui mérite de l'expertise

Installer une vmc ne se fait pas à la légère et demande une étude approfondie, prenant en considération l'architecture de la maison et l’environnement.  Elle sera rendue encore plus compliquée en cas de rénovation. Il est vivement conseillé de mettre votre projet entre les mains d'un professionnel.

Illustration
Isolation thermique - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement