Comment poser de la laine de verre sous un toit ?

Illustration travaux

L'isolation comble par laine de verre sous toiture est l'un des procédés les plus courants pour donner un confort thermique à l'habitat.

La laine de verre (comme la laine de roche d'ailleurs), même si elle est rattrapée sur le marché ad hoc par des isolants plus en vogue et correspondant plus aux critères environnementaux, reste un produit d'isolation numéro 1 pour son rapport qualité prix, et notamment pour l'isolation sous un toit.
Elle cumule économies d'énergie et coûts de pose réduits. 

Deux méthodes sont possibles pour isoler, en simple ou double couche.

Illustration
Isolation de combles - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

L'isolation en simple couche

Ce procédé d'isolation par laine de verre en simple couche est le plus traditionnel. Son installation, - à adapter au besoins d'isolation de la maison -, est peu complexe est sa mise en place relativement rapide : ce sont des arguments propices à ce choix, tout comme les raisons budgétaires.

Attention cependant à bien répondre aux exigences de résistance thermique liées à la réglementation.

Comment procéder ?

D'abord, en mesurant l'espace entre chaque chevron. Une fois cette dimension rapportée, on y ajoute 1 centimètre. Ce total est celui qui va donner la largeur à respecter pour la découpe du rouleau de laine de verre. Le centimètre supplémentaire permettant à l'isolant de se caler entre les chevrons.

Pour définir l'épaisseur de la laine de verre (rouleau ou panneau), on mesure la hauteur des chevrons, à laquelle on retire deux centimètres, afin de créer une zone laissant passer l'air, ou encore appelée lame d'air.

La découpe du rouleau de laine de verre, qui n'est pas des plus aisée par rapport à sa nature fibreuse, se fait généralement au cutter, à la scie égoïne ou avec un couteau à laine.  Astuce : on peut utiliser un couteau à pain !

En raison du caractère irritant de la laine de verre, ces découpes sont à faire avec des protections (masque, combinaison ou manches longues, gants).

Une fois que la laie d'isolant voulue est délimitée, on la place entre les chevrons, en mettant obligatoirement les panneaux en contact. La pose se fait toujours en partant du bas vers le faîtage. Il faut bien veiller à ne pas compresser la laine pour garder l'espace entre isolant et toiture.

Dans les recoins, chaque interstice devra être bouché. L'isolation est prête à recevoir les parements de finition.

Disponible dans votre villeIsolation de combles :
Recevez des devis gratuits

L'isolation en double couche

Isoler par laine de verre en double couche - ou isolation renforcée - contribue à une très haute performance thermique de la maison. Plus coûteuse, parce qu'elle demande des travaux un peu plus longs et une quantité d'isolants supérieurs, elle n'en est pas moins la plus recommandée pour un confort thermique et acoustique optimal.

Comment procéder ?

Les travaux d'isolation débutent par la mise en place des suspentes. Ce sont des tiges métalliques qui vont être accrochées sur les chevrons et qui vont permettre de soutenir l'isolation et le futur plafond.
Leur dimension doit être choisie en fonction de l'épaisseur totale des deux couches de l'isolant prévu.

Surtout, les suspentes sont vissées dans les chevrons, et en aucun cas ne doivent être clouées (phénomène de dilatation).

De chaque côté du comble où est mise en œuvre l'isolation, dans chaque angle, une suspente est fixée sur un chevron, en commençant par le sol.
Puis, on utilise un cordeau tiré entre les deux suspentes opposées, pour pouvoir aligner les autres suspentes, qui sont fixées ensuite sur chaque chevron, à 60 centimètres d'intervalle.

Cette étape délicate et fastidieuse, demande de la méthode. Elle justifie une demande de devis aux artisans inscrits sur notre site pour une parfaite réalisation des travaux.

La première couche est appliquée de manière traditionnelle, comme expliquée plus haut. Par contre, la seconde devra être mise en œuvre de manière perpendiculaire à la première. Les deux couches d'isolants sont ainsi croisées.

Chaque rouleau ou panneau de laine de verre (idem pour ceux de roche) est embroché dans les suspentes, ce qui crève alors l'isolant.
En attendant la pose des fourrures (éléments maintenant le plafond) qui sera liée à la fixation des plaques de finition choisies, les laies sont maintenues par les ergots ou rosaces des suspentes.

Selon les cas, que l'isolation soit réalisée dans une maison neuve ou un logement en rénovation, qu'un écran sous toiture soit en place ou non, chacune des couches de l'isolant pourra être d'une épaisseur différente. Une première dimension de 80 millimètres par exemple suivie d'une couche à 60.

En cas de kraft sur la deuxième couche, il devra être tourné vers l'intérieur du bâti.

L'étape suivante des travaux consistera à appliquer un écran pare vapeur, puis à installer le plafond (plaques de plâtre ou lambris).

Illustration
Isolation de combles - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement