Le crédit d'impôt pour l'isolation des combles

Illustration travaux

Pour cette année encore, l'isolation comble peut toujours compter sur le crédit d'impôt de transition énergétique. Cependant, la loi finance 2018 apporte quelques modifications.

Illustration
Isolation de combles - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

L'isolation thermique et l'aide étatique

Pour une isolation citoyenne

Parmi les aides financières liées aux travaux de rénovation énergétique de logements existants, notamment pour l'isolation des combles, le crédit d’impôt reste un élément incontournable. Lancé en février 2005 sous le nom de crédit d’impôt développement durable (CIDD), il s'est transformé le 1er janvier 2014 en crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Ce dispositif d'aide fiscale a pour vocation de favoriser l'isolation des habitats des particuliers, pour des économies d'énergies globales. L’État permet de déduire jusqu'à 30 % du montant des factures de matériaux achetés dans ce but de meilleur rendement thermique.

Quelles modifications en 2018 ?

La loi finances pour 2018 du gouvernement Macron a reconduit le CITE,  avec quelques modifications :  le taux du crédit d’impôt baisse de 30 à 15 % pour certains travaux lancés à partir du 1er janvier 2018 et éligible jusqu'au 30 juin 2018 (changements des fenêtres par exemple).

Il est par contre désormais ouvert à de nouveaux projets : le raccordement a des réseaux de chaleur (ou de froid) et accompagne les demandes de bilan énergétique effectuées pour des particuliers par des professionnels. C'est donc le bon moment de bénéficier d'un rapport évaluant la performance de l'isolation de vos combles !

Qui peut en bénéficier ?

Toute personne habitant en France, qu'elle soit propriétaire, locataire ou occupant d'un logement à titre gratuit peut prétendre au crédit d’impôt. Aux conditions sine qua non que ce logement soit principal, qu'il soit situé en France et qu'il ait été achevé depuis plus de deux ans.

Un propriétaire ne peut en bénéficier pour améliorer un logement à but locatif. Par ailleurs, dans le cas d'une rénovation entraînant l'agrandissement de la surface plancher, celle-ci ne devra pas dépasser 10 % de la surface initiale au risque de ne plus être considérée comme achevée depuis moins de deux ans.

Jusqu'à quel montant ?

Le montant des travaux ouvrant droits au CITE  est plafonné ainsi :

  • 8 000 euros pour une personne seule
  • 16 000 euros pour un couple
  • 400 euros supplémentaires par personne à charge
  • Les plafonds s'étalent sur 5 années consécutives et donc sont renouvelables tous les 5 ans

Comment procéder ?

Il suffit simplement de remplir sa déclaration, adjoindre un formulaire spécifique (numéro 2042-QE ou RICI) et conserver précieusement les factures des artisans et toutes pièces justificatives inhérentes aux travaux.

Exemple donné par l'ADEME (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) : pour des travaux commencés en 2016 et payés en 2017, la totalité des travaux devra être déclarée en 2018 sur la déclaration des revenus de l'année 2017.

Attention, les aides fiscales à l'isolation, sont soumises à cette obligation : le recours à un professionnel classifié RGE (reconnu garant de l'environnement) est obligatoire pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Quid spécifiquement pour les combles ?

Près de 25% des déperditions thermiques relevées dans les maisons sont imputables à une défaillance de l’isolation de la toiture et/ou des combles. Le CITE se veut donc une aide précieuse pour combattre la déperdition d'énergie.

Pour l'isolation des parois dites opaques, comme la toiture, les planchers bas et les murs en façade ou en pignons, les fournitures et la pose peuvent continuer à prétendre à l'aide fiscale de l’État, jusqu’au 31 décembre 2018 et jusqu’à 30 % des facturations (article 18 bis du code général des impôts).
Avec quelques conditions et restrictions : 150 euros TTC maximum par m² en cas d'isolation par l'extérieur et 100 euros TTC au plus par m² dans le cas d'une isolation par l'intérieur. La fourniture ET la pose sont alors prises en compte.

Pour l'isolation des parois dîtes vitrées, le CITE est valable jusqu'au 30 juin 2018, seulement si le travail effectué est de remplacer un simple vitrage. Le taux de déduction tombe à 15 %, y compris pour les portes et volets. Si le devis est accepté avant juin 2018, le bénéfice de l'aide peut-être maintenue jusqu'en décembre.

Le CITE est cumulable avec d'autres aides financières possibles, n'hésitez pas à contacter les artisans partenaires pour qu'ils puissent chiffrer votre projet combles ou toiture, en s'appuyant sur un bilan énergie solide et sur les différentes sources d'accompagnement budgétaires.

Pour approfondir

Les différentes aides à votre disposition

L'aide isolation combles existe même si elle peut sembler compliquée à obtenir. Il est indispensable de la solliciter pour l'obtenir. Un artisan estampillé RGE sera ravi de vous accompagner dans vos démarches...

Illustration
Isolation de combles - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement