Gouttières

Coût moyen22€/Ml
Illustration travaux

Éléments indispensables à la bonne santé de votre maison, les gouttières doivent faire partie de vos aménagements, dans le neuf comme dans la rénovation. Il existe différents formats et différents matériaux pour vous aider au mieux à gérer l'évacuation des eaux pluviales.

Illustration
Combien coûterai l'installation de mes gouttières ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez

Une gouttière, pourquoi ?

Destinée à la collecte des eaux pluviales descendantes des toits, la gouttière est un élément incontournable d'un bâtiment, permettant d'évacuer les pluies assez loin des fondations du bâti et ainsi de les préserver d'une trop forte humidité.

Elle est associée à des tuyaux de descente qui se chargent de faire tomber les eaux de pluie du toit vers le sol et les disséminer dans les réseaux d'évacuation ou dans les récupérateurs.

Les gouttières permettent également de protéger au mieux vos murs d'écoulements intempestifs qui pourraient générer d'importantes infiltrations. Elles protègent également toutes les huisseries (ouvertures et châssis des baies, fenêtres, portes, etc.) de la maison et leur garantissent une meilleure étanchéité.

Enfin, les gouttières assurent également la durée de vie de vos toitures en éloignant au mieux les surplus d'eaux pluviales, ou des neiges et grêlons.

Illustration
Comparez les couvreurs près de chez moiTrouvez en 3 clics un couvreur qualifié dans votre ville.
Comparez

Quels sont les différents types de gouttières ?

Il existe de nombreux modèles de gouttières, différentes conceptions et un large panel de matériaux pour les fabriquer.

Chéneaux ou gouttières ?

Si dans l'usage les appellations de gouttières et de chéneaux sont souvent associées, elles disposent cependant d'une nuance. Si ces deux systèmes sont bien évidemment destinés à la récolte des eaux pluviales, ils ne sont pas situés au même endroit sur une toiture et ne sont pas fabriqués de la même façon.

Ainsi, le chéneau souvent en zinc est généralement intégré lors de la fabrication du gros œuvre et forme un canal ou un conduit assez large le long du toit.

Au 21e siècle, le chéneau est de plus en plus abandonné au bénéfice de la seule gouttière.

La gouttière est indépendante de la construction et se fixe généralement par crochets.

Gouttières pendantes et rampantes

La gouttière se décline en deux systèmes différents, rampante ou pendante. Elle dispose de sous-catégories souvent liées aux habitudes régionales.

Attention, selon vos lieux d'habitation, il est possible que certains modèles ou formats de gouttières soient interdits. Pensez à consultez les directives émises par votre PLU (Plan local d'urbanisme).

La gouttière pendante

C'est la plus connue de tous les modèles. Accrochée au bandeau de toit qu'elle longe d'un bout à l'autre, elle est le plus souvent incurvée, demi-cercle ou demi-ronde, et maintenue par des crochets fixés en bout de chevrons ou sur toutes parties inférieures des versants de toit.

Elle peut également être carrée ou moulurée.
La gouttière lyonnaise est une gouttière pendante renforcée (avec pli intérieur), spécifique comme son nom l'indique à la région de la cité des Gones. La gouttière anglaise est également un format pendant qui s'appuie sur un entablement vertical.

La gouttière rampante

Elle est bien plus discrète que la gouttière pendante puisqu'elle repose sur une partie du toit ou se place sur une corniche, fixée par crochets ou directement sur les éléments de toiture. Elle intègre plus harmonieusement l'ensemble du bâti.

Cependant, elle ne peut être installée que sur des toits à fortes inclinaisons.

La gouttière nantaise est un modèle rampant, dont le relevé est vertical, et à fort angle aigu. La gouttière havraise ou ardennaise est proche du format nantais, mais avec un angle de relevé arrondi à la base.

Illustration
Besoin d'installer/rénover des gouttières ?Comparez des devis gratuits des couvreurs près de chez vous.
Comparez

Les matériaux adaptés pour une gouttière

Les gouttières sont fabriquées en zinc, en cuivre, en, aluminium, en acier galvanisé ou inoxydable, en PVC (polychlorure de vinyle).
Dans les pays nordiques, il est courant de voir des gouttières en bois, cependant, nous ne vous conseillera pas le bois pour les gouttières de votre pavillon.

En zinc

Les gouttières en zinc sont les plus répandues dans la construction française parce qu'elles disposent notamment d'une durabilité de près de 50 ans. Elle résiste très bien aux intempéries et peut se réparer. Par contre, elle est complexe à installer.

S'utilise pour toutes sortes de chéneaux et de gouttières, y compris les tuyaux de descente.

En PVC

Sûrement la plus facile à mettre en place et la moins chère du marché. Mais c'est aussi la moins robuste et la plus fragile qui doit être changée en cas de casse parce qu'elle ne se répare que difficilement.

Ne s'emploie que pour des gouttières pendantes.

En cuivre

Une gouttière très résistante, imperturbable face à la corrosion des tonnes d'eaux pluviales évacuées. Un produit assez rare qui demande un savoir-faire particulier pour sa mise en place (soudure à l'étain). C'est le matériau le plus cher pour une gouttière.

Pour rampantes ou pendantes.

En aluminium

Les gouttières en aluminium ont cette particularité d'être très légères à la différence de celles en cuivre par exemple. Leur poids n'est donc pas un handicap pour leur suspension.
En outre, les gouttières en aluminium sont assez résistantes et ne craignent pas la corrosion. Elle peut être laquée pour une solidité accrue.

Disponibles pour tous les modèles et tuyaux de descente.

En acier

Certainement le matériau pour gouttière le plus solide, l'acier galvanisé est judicieux dans des zones ou les intempéries sont assez redoutables, parce qu'il ne se déforme ni se dilate.

Point faible : celui de son point fort; parce qu'il est robuste, il est aussi très lourd.

L'installation et l'entretien des gouttières

On constate souvent une négligence dans l’installation des gouttières et surtout dans leur entretien.

Trop de particuliers installent eux-mêmes leur réseau, sans respecter scrupuleusement les méthodes, ce qui entraînera des défauts d'étanchéité et une mauvaise évacuation des eaux pluviales.

D'autres n’entretiennent pas : des feuilles mortes ou des mousses dans une gouttière laissée comme telle pourront entraîner des petites catastrophes en termes d’humidité qui pourront elles-mêmes abimer la toiture.

Nos conseils :

  • Faites installer vos gouttières par un professionnel.
  • Entretenez vos gouttières ou faites-les entretenir au moins une fois par an.
Illustration
Estimez le prix pour installer votre gouttières !Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez