Toiture végétalisée

Illustration travaux

Et si pour votre isolation toiture plate, vous installiez un toit végétal ? Une façon de réussir le confort thermique de votre habitat tout en y ajoutant les saveurs d'une terrasse verdoyante ou d'un véritable jardin suspendu.

Disponible dans votre villeToiture végétalisée :
Recevez des devis gratuits

Toiture végétalisée : le concept

Il s'agit d'orner votre toiture plate, accessible ou non aux visiteurs, d'un ensemble de végétation, appelé également toit vert, en référence à la nature écologique de ce procédé.
D'ailleurs, ces toits verts sont souvent installés dans le cadre de bâtiment "Haute Qualité Environnemental" (HQE), parce qu'ils réduisent les impacts néfastes de la pollution des villes par exemple et permettent d'améliorer l'isolation thermique des bâtiments.
Le toit végétalisé est une contribution au développement durable.

Concrètement, c'est un substrat (sol adapté) qui est installé sur la toiture d'un bâtiment  pour que puisse y pousser la végétation choisie, en respectant les règles d'urbanisme.

Ce dispositif encore assez peu courant en France (seulement 1% des toits plats français en disposent), connaît un essor récent puisque selon l'association ADIVET (association française des toitures et façades végétales) c'est plus d'un million de m² de toits végétalisés qui ont été installés dans l'Hexagone depuis 2011.

Historiquement, la toiture végétalisée remonte à la nuit des temps, puisque les peuples du nord comme les Vikings utilisaient ces toits verts dans un but d'isolation thermique pour réchauffer les habitats.

Une toiture végétalisée permet :

  • Un confort thermique et hygrométrique
  • Un design affirmé dans un souci de biodiversité
  • Un label haute qualité environnemental
  • La gestion des eaux pluviales
  • Une protection des structures contre les chocs thermiques
Disponible dans votre villeToiture végétalisée :
Comparez jusqu'à 5 devis

Quid de l'installation d'un toit vert ?

Pour la réalisation d'une toiture végétalisée, vous l'aurez deviné, il faut absolument s'enquérir d'un professionnel qualifié. Que ce soit pour le choix ou sa mise en œuvre, le toit végétal peut vite devenir un labyrinthe si l'on n'est pas accompagné.
Hormis la conception même de la toiture végétale, il faudra veiller à la bonne évacuation des eaux pluviales et à une parfaite étanchéité de l'ensemble et ainsi éviter que les racines ne poussent à travers votre plafond...

Une toiture végétalisée peut être installée sur un toit ayant une pente maximum de 30 %.

Généralement, un toit vert est ainsi structuré :

  1. L'élément porteur (maçonnerie)
  2. Une couche d'imperméabilité recouvrant l'élément porteur
  3. Une couche de drainage pouvant comporter des ressources en eau
  4. Un tissu filtrant ayant pour objectif le contrôle des racines
  5. Une couche de substrat (terre, terreau, compost, mousses...)
  6. La végétation

S'il existe plusieurs méthodes selon les pays, trois procédés de toits végétalisés sont véritablement distinguables :

  • La végétalisation intensive
  • La végétalisation semi-intensive
  • La végétalisation extensive 
Tableau COMPARATIF DES TROIS PROCÉDÉS DE TOITURE Végétalisée*
Épaisseur
du substrat

PoidsType de végétationSupport
EntretienCoût
Végétalisation intensive
De 30 à 60 cm
Plus de 600 kg/m²VasteBétonFortÉlevé
Végétalisation semi-intensive
de 12 à 30 cm
150 à 350 kg/m²
ImportantBéton, acier et bois
MoyenMoyen
Végétalisation extensivede 4 à 15 cmde 60 à 180 kg/m²
LimitéBéton, acier et bois
FaibleÉco

* source ADIVET

La végétalisation intensive

Elle consiste à transposer carrément un véritable jardin au-dessus de votre maison. Ce modèle de toiture végétalisée permet qu'on y place une forte épaisseur de substrat, jusqu'à 60 centimètres dans certains cas, pour y cultiver des plantes de grandes tailles, voire des petits arbustes. Ce toit vert accepte toutes sortes de cultures.

Les toitures végétales sont une véritable mode en milieu urbain où certains citadins engagés dans le développement durable y cultivent leurs fruits et légumes.

Par contre, ce principe de toiture végétale implique un toit à forte résistance et un entretien intensif comme tout jardin, auquel s'ajoutent les contraintes liées à un toit plat : étanchéité et évacuation des eaux

La végétalisation semi-intensive

C'est un compromis entre toiture végétale intensive et toit végétalisé extensif. Contrairement à la toiture végétalisée intensive, la terre est remplacée par des substrats différents, comme des terreaux spécifiques aux plantations choisies et des mousses de culture adaptées.

Si les possibilités en termes de choix de végétation restent larges, elles sont moins vastes que pour les toitures végétales intensives. Plantes vivaces sont les bienvenues sur toit végétal semi-intensif.

La végétalisation extensive

C'est indéniablement la méthode la plus simple à mettre en place puisqu'elle exige beaucoup moins de manutention et d'obligations techniques. Il ne s'agit plus ici d'un jardin, mais plutôt d'un verdissement des toitures. Il suffit de 4 centimètres de terre pour se lancer dans une telle toiture végétale.

Ce toit végétalisé extensif nécessite beaucoup moins d'entretien et notamment un arrosage qui va très rapidement se satisfaire des eaux pluviales. C'est aussi au final un coût bien moins élevé que pour un toit végétal intensif.

Disponible dans votre villeToiture végétalisée :
Comparez jusqu'à 5 devis