Traitement des charpentes en bois : méthodes et conseils

Lecture 6 min.
Illustration travaux

Indispensables à la durée de vie de vos bois et charpentes de maison, les traitements ont pour vocation de repousser toutes sortes de nuisibilité vivante comme les insectes xylophages et toutes sortes de champignons. Ils protègent également efficacement de l'humidité. Le traitement des charpentes et autres bois apparents doit être régulier.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour le traitement de votre charpente
Trouvez le bon charpentier pour votre projet.
Comparez

Pourquoi traiter les bois de charpente ?

Tout simplement pour allonger la durée de vie des bois d'une maison et éviter toute dégradation intempestive. Si généralement lors d'une construction neuve, les différentes menuiseries et charpentes sont garanties pour dix ans, au-delà, l'efficacité des produits préventifs inoculés lors de la fabrication perdent de leur effet.

Il est donc primordial de réitérer régulièrement les traitements, et nous conseillons d'ailleurs de ne pas forcément attendre dix ans pour vérifier l'état des boiseries et réaliser les travaux, notamment en faisant réaliser un sondage pour un professionnel.

L'humidité est également un fléau pour les bois qui entraîne directement la présence des champignons et de certains xylophages dans les poutres. Voyons plus en détail ces 2 grandes catégories de parasites du bois :

Comparez des charpentiers qualifiés près de chez vous

Se protéger des insectes xylophages

Ces petites bêtes qui mangent le bois peuvent entraîner des dégâts importants sur les menuiseries et charpentes, et provoquer des dommages collatéraux graves, comme l'effondrement de tout ou partie d'une toiture.

Les termites 

Le plus célèbre des xylophages. Organisé à l'image des fourmis (d'où leur surnom de fourmis blanches) en castes distinctes, avec ouvriers (sans ailes et sans yeux), soldats (sans ailes) et reproducteurs qui sont les seuls termites ailés.

Vivent au départ dans les sols. Très présents dans le sud-ouest de la France et en Corse. Ils se délectent de la cellulose contenus dans les bois (et papiers). Attaquent toutes sortes de bois, à l'exception de quelques essences tropicales. Une infestation débute généralement par les bois en bas des bâtiments et remonte jusqu’à la charpente. Le termite est difficilement détectable (pas de larves bruyante) avant que n'apparaissent les petits trous pour laisser passer les insectes adultes.

Attention : une infestation de termite avérée exige une déclaration auprès de la municipalité et de la copropriété le cas échéant.Nécessite une prévention importante.

Les capricornes

De couleur noir et brun, avec deux longues antennes. et deux mandibules servant à creuser les galeries. Il peut mesurer jusqu'à 2 cm !  Il préfère les bois résineux et s'attaque notamment aux charpentes et parquets. Reconnaissables au bruit émis lors du creusement des galeries par les larves et aux petits trous de sortie, les capricornes peuvent provoquer des dégâts très sévères allant jusqu’à l’écroulement d'une toiture.

Les vrillettes

De couleur brune, de très petites tailles (entre 2 et 5 millimètres adultes, jusqu'à 10 millimètres à l'état de larve), la femelle étant plus grande que les mâles.

Les vrillettes sont très bruyantes et donc détectables au moment de la reproduction.

La larve, dont le développement peut durer de 2 à 4 ans, attaque sans distinction bois feuillus et résineux. La femelle pond dans les bois.

Les lyctus

De forme étroite et allongée (2 à 7 millimètres pour l'adulte, 4 à 9 pour la larve) il dispose d'une paire d'antennes. Reproduction idéale dans des conditions de fortes chaleurs et d'importants taux d’humidité. Recouverts d'un duvet doré. Rougeâtre à brun. 
Il existe deux espèces, lyctus brunneus et  linearus.

Il attaque toutes sortes de bois ouvrés aux essences feuillues, voire aux essences tropicales. Ne s'attaque pas aux résineux. Il se délecte des petites menuiseries (encadrement de portes et de fenêtres).  Il a une prédilection pour les bois secs. Il peut aller jusqu'à la destruction complète.

Les sirex

Ils possèdent une paire d'ailes et de ce fait ressemblent à des abeilles ou des guêpes. Ils mesurent entre 10 et 50 millimètres. De couleur noire, avec deux taches jaunes derrière la tête.

N'infectent que les essences de bois résineux. Les bois secs ne sont généralement pas touchés, les femelles aiment pondre sur des bois fraîchement coupés et dans des conditions idéales pour elles d'humidité.

Prévenir l'apparition de champignons lignivores

C'est la corrélation d'une humidité prononcée et d'un bois vieillissant qui va mener à l’apparition de différents champignons férus de bois. Ces derniers se nourrissent abondamment des différents composants du matériau.

Ces champignons peuvent entraîner trois types de pourritures :

  • pourriture fibreuse : dégradation de la cellulose et de la lignine (molécule du bois)
  • pourriture molle : ramollissement du bois
  • pourriture cubique : apparition de petits cubes et fissuration du bois

En guise de traitement d'anticipation, il est important de ventiler très régulièrement les pièces accueillant du bois dont le taux d'humidité est très important. Il est souhaitable d'éviter au maximum les entrées et infiltrations d'eau.

Seul un professionnel expérimenté pourra vous aider dans les soins à apporter à une charpente ou une menuiserie touchée par ces infestations spongieuses.

Le cas de la mérule

C'est le champignon le plus connu et le plus redouté des boiseries intérieures.  Elle collectionne tout un tas de sobriquets, comme "cancer des maisons" ou "mérule pleureuse".

Il provoque une pourriture cubique et s'attaque principalement à la cellulose du bois.

Il se manifeste et se propage par l'apparition de grosses taches mousseuses d'abord blanchâtres avant de devenir brunâtres et jaunâtres. Elle comporte des filaments.

Mesure curative principale contre la mérule : un traitement fongicide qui impose l'élimination des bois atteints et l'application de produits antifongiques adaptés.

Demandez un devis gratuit pour le traitement de votre charpente

Les solutions de traitement des bois de charpente contre les nuisibles

Pour le bois, vous pour opérer de deux façons : par traitement préventif ou par traitement curatif. La prévention est ce qu'il y a de plus efficace : 

  1. Nettoyez régulièrement les abords de la maison, évitez d'entreposer du bois contre les murs extérieurs
  2. Surveillez et remédiez à toute source d'humidité anormale en vous assurant une bonne ventilation de l'habitat, et n'oubliez pas de contrôler régulièrement les combles et sous-sols.

Il faut donc éviter toute humidité, ainsi que les objets à base de cellulose. 

Réaliser un diagnostic régulier

Pour détecter la présence de termites et champignons dans la charpente, observez-la. Il est important d'inspecter régulièrement sa charpente, avec une pointe de couteau par exemple, déterminez les zones vermoulues ou endommagées. En ce qui concerne les parties les plus abîmées, elles peuvent être piochées. Une fois le bois sain mis à découvert, arrêtez. Et n'oubliez pas de brûler les déchets de bois infecté pour éliminer les parasites. 

Si votre charpente est en bon état, vous pouvez tout de même traiter la surface en la badigeonnant à la brosse ou en l'aspergeant au pulvérisateur de jardin. N'oubliez pas de protéger les alentours. Ne négligez jamais votre sécurité. Équipez-vous de manière adéquate, notamment avec des gants et un masque spécifique à cartouche filtrante.

Si la charpente est infectée, qu'il y a des petits trous, des traces de sciure de bois, et que des morceaux apparaissent friables : des parasites sont déjà présents, c'est un traitement curatif qu'il vous faudra.

 Faites alors appel à un professionnel qui réalisera un diagnostic de vos combles et plus précisément de votre charpente en réalisant un sondage.

Comparez des charpentiers qualifiés près de chez vous

Injecter un fongicide

En ce qui concerne les champignons, leurs conséquences sont des traces apparentes sur le bois. La première étape du traitement est la préparation de la charpente, en enlevant notamment la poussière. Un traitement par pulvérisation sera suffisant si les dégâts sont légers ou en prévention.

Pour les zones les plus touchées, effectuez une injection de produit fongicide et insecticide dans les poutres. Une injection peut aussi se faire en guise de prévention. 

Vous pouvez aussi réaliser une pulvérisation extérieure de votre charpente, une fois une injection réalisée. 

Pulvérisez tout le bois avec un produit fongible et insecticide, sans oublier de vous protéger, ainsi que les alentours. La charpente sèche en trois jours. Si vous voulez, vous pourrez ensuite la vernir. Et si, par la suite vous envisagez de nouveaux travaux ? Vous avez des combles à aménager ? Si c'est le cas, votre charpente est probablement traditionnelle et la hauteur sous plafond est d'au moins 1,80m. Les charpentiers vous indiqueront si vos combles sont habitables ou non.

Quel est le coût des traitements de charpentes en bois ?

Si vous ne traitez pas votre charpente vous-même et faites appel à un professionnel, le devis sera réalisé en fonction de la surface à traiter, de l'accessibilité des combles, et du type de parasites. Le prix moyen de travaux est estimé entre 25 et 40€/m². Globalement, comptez environ entre 2000 et 3 500 € pour un traitement complet de votre charpente. Le tarif sera beaucoup plus élevé en cas de mérule.


Illustration
Comparez des charpentiers qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon charpentier pour votre projet.
Comparez