La tuile en terre cuite : produit, pose, conseils

Lecture 3 min.
Illustration travaux

La tuile en terre cuite a fait son apparition il y a des millénaires. Depuis toujours, ou presque, elle couvre les toits, évoluant et s'améliorant au fil des années et des avancées technologiques. Panorama des techniques de pose et des les avantages majeurs de cette couverture de toiture.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de toiture
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez

Pourquoi choisir la terre cuite pour ses tuiles de toit ?

Si la tuile en argile cuite a traversé les âges, c'est sans conteste pour ses nombreux atouts. Sa résistance tout d'abord : elle peut subir les affres de la pluie, du gel, de la neige sans s'altérer. Sa longévité réduit considérablement le coût de rénovation : sa durée de vie peut atteindre les 30 années.

C'est une matière écologique, mais aussi esthétique et se décline en deux nombreuses couleurs. Elle est également prisée pour son potentiel d'étanchéité et sa facilité d'installation.  Enfin, elle est adaptable. On la trouve aussi bien dans le sud de la France, qu'au centre tout comme dans l'est et dans le nord. 

Inconvénient tout de même de ce matériau, la terre cuite est lourde et demande donc une charpente solide pour l'accueillir.

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

Les différentes tuiles en terre cuite

Il existe 3 types de tuiles en terre cuite, qui diffèrent selon leur forme et leur technique de pose.

La tuile plate

Facilitant l'évacuation des eaux de pluie, cette forme est recommandée pour les toitures à forte pente (supérieure à 30°). Le chevauchement des tuiles garantit leur étanchéité.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de toiture

La tuile mécanique

C'est le système le plus économique : il nécessite moins de tuiles et la pose facile comptera moins de temps de main d'œuvre. Elles sont disponibles en 2 formats : petit et grand moule, selon votre envie esthétique.

La tuile canal

Très adaptable, vous pouvez réaliser une couverture sur n'importe quelle toiture même à faible pente. Néanmoins, elle est assez lourde donc ne conviendra pas à toutes les charpentes. On la retrouve principalement dans les régions ensoleillées.

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

Comment poser des tuiles ?

Comme les autres matériaux de toitures, la pose des tuiles en terre cuite répond aux normes répertoriées dans le document technique unifié (DTU). Ce dernier prend en compte les contraintes climatiques des régions dans lesquelles la tuile est posée. 

Un particulier devra donc se renseigner sur le DTU qui régit sa zone géographique pour choisir le matériau qui convient. 

En fonction de la famille de tuiles retenue, la pose peut s'effectuer de deux manières différentes :

  • À joints droits : les emboîtements se trouvant dans le sens de la pente sont alignés.
  • À joints croisés : les emboîtements se trouvant dans le sens de la pente sont décalés.

Il est communément admis que les tuiles plates, les tuiles canal et les tuiles à pureau plat se posent à joints croisés alors que les tuiles à emboîtement se posent de l'une ou l'autre manière en fonction des modèles (parfois indifféremment).

Prix tuiles en terre cuite au m²

Pour estimer au mieux le prix de vos travaux de toiture, voici les tarifs moyens selon le type de tuile :

  • De 30 à 40€/m² pour des tuiles plates
  • De 20 à 30€/m² pour des tuiles canal
  • De 50 à 60€/m² pour des tuiles mécaniques

A ces montants s'ajoute le prix de la main d'oeuvre pour la pose : 40-60€ de l'heure en moyenne pour un couvreur. 

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de toiture

Histoire de la tuile en argile

L'apparition de la tuile en terre cuite est datée entre 4000 et 2500 ans avant Jésus Christ. Ce sont des fouilles archéologiques qui ont révélé ses origines. Au XIIe, la tuile en terre cuite de type canal commence à se généraliser sur les toits de Mésopotamie et dans le bassin méditerranéen. Ce mode de couverture de toit est ensuite repris et popularisé par les Romains. C'est à cette époque que l'on assiste à la production de deux sortes de tuiles en terre cuite : rectangulaire et plate. Toutes deux destinées à protéger les toits de l'eau, la différence réside dans la manière de les poser. Au XVe siècle apparaît la tuile en S aussi appelée tuile panne ou flamande. Elle se pose par emboîtement. 

En 1841, les frères Gilardoni inventent le four à cuisson d'Hoffmann. La tuile est alors formée grâce à une presse mécanique et cuite au four. Elle devient « mécanique » avec une production en série. Depuis le XIXe siècle, 700 types de tuiles ont fait leur apparition. Mais on admet quatre grandes familles de tuiles en terre cuite : tuiles à emboîtement, tuiles à pureau plat, tuiles plates et tuiles canal. Les modèles sont plus ou moins plébiscités en fonction des traditions des régions françaises.


Illustration
Comparez des couvreurs qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez