Sous couche : Caractéristiques, application et prix

Lecture 2 min.
Illustration travaux

Appelée aussi primaire ou apprêt, la sous-couche est la première étape lorsqu'on veut peindre un mur. Quel est son rôle ? Peut-on s'en passer ? Comment la choisir parmi une gamme de peinture très diverse ? Découvrez tous les secrets de la sous-couche !

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de peinture
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez

À quoi sert la sous-couche ?

La sous-couche est un apprêt ou primaire d'accrochage qui s'applique sur le support brut, avant la première couche de peinture. En général plus liquide, souvent de couleur blanche, elle permet d'améliorer l'adhérence de la peinture et garantit une finition plus esthétique.

Sur des matériaux non poreux comme le carrelage, la faïence, du stratifié, du métal ou du plastique, la sous-couche va servir de surface d'accrochage afin d'éviter que la peinture ne glisse et lui permettre de bien adhérer.

Attention, dans ce cas il faut choisir une primaire spécifiquement destinée aux supports spéciaux.

Sur des supports poreux ou absorbants comme le bois ou du plâtre, la sous-couche va bloquer la peinture pour lui éviter d'être absorbée. Elle permet aussi de rendre homogène la surface à peindre et faciliter ainsi vos travaux de peinture. 

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Peut-on peindre sans sous-couche ?

Il est possible de se passer de sous-couche dans certains cas : si par exemple vous recouvrez une ancienne peinture, il suffit de la lessiver et de la dégraisser avant d'appliquer la nouvelle teinte. Par contre, si la peinture est satinée ou brillante, il est indispensable d'appliquer une sous-couche pour améliorer l'adhérence et obtenir un résultat esthétique.

La sous-couche permet souvent de gagner du temps et de l'argent, car elle est moins chère que la peinture de finition et son rendement au m² meilleur. L'application d'une sous-couche permet aussi d'économiser de la peinture par la suite, puisque le support sera moins absorbant.

Dans tous les cas, il faut absolument la recouvrir d'une peinture, car la sous-couche ne protège pas les murs et peut jaunir sous l'effet des UV.

Comment bien choisir sa primaire ou sous-couche 

Il existe plusieurs types de sous-couches que l'on choisit en fonction de la destination de la pièce et surtout du support.

Pour l'extérieur et les pièces d'eau (salle de bains, buanderie...), préférez une sous-couche glycéro, qui comporte des solvants moins sensibles à l'eau. On l'utilise aussi si les murs ou les plafonds ont des problèmes d'humidité. Ces peintures se diluent avec du White spirit ou de l'essence de térébenthine, mais elles nécessitent un séchage assez long.

Pour les autres pièces, une sous-couche acrylique ou aqueuse est suffisante. Son gros avantage est d'être respectueuse de l'environnement et d'avoir un temps de séchage plus réduit. Vous pouvez laver votre pinceau et votre rouleau simplement à l'eau.

Il existe des sous-couches spécifiques pour les supports métalliques incorporant un antirouille et des sous-couches bloquant les tanins du bois.

Certaines sous-couches sont dites universelles, car elles s'adaptent à la plupart des matériaux (ciment, plâtre, placo, bois, métal, PVC...), mais l'idéal est de prendre une sous-couche spécialement conçue pour votre support. 

Illustration
Comparez des peintres qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez