La méthode pour peindre un bois intérieur

Lecture 4 min.
Illustration travaux

Pour une décoration ou un relookage parfait de vos éléments en bois intérieurs, vous devez vous lancer dans une préparation du support minutieuse avant de procéder à la mise en peinture. Pour cela, il vous faut choisir en fonction du bois et de son état (brut, peint, verni...) les bons outils et les produits adéquats (décapant, décireur...). Vous pouvez également passer cette phase et appliquer directement une peinture de rénovation. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de peinture
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez

Bien préparer la surface avant la peinture : les techniques

Comme pour tous les travaux de décoration, il est essentiel de préparer le support avant l'application d'un apprêt. Mais l'intervention varie selon l'état et le type d'essences, ainsi que selon l'effet désiré (veinage apparent, couvrance totale...).

Si vous travaillez sur un meuble, pensez à enlever les poignées, les charnières, ainsi que les portes et les tiroirs, qui sont à traiter à part.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Opérer sur un bois brut

C'est le processus le plus facile, car la matière n'a pas encore été traitée ni décorée. Il vous suffit d'effectuer un ponçage précis et un dépoussiérage. Passez enfin un chiffon humide pour retirer les poussières restantes. L'objectif est d'obtenir une surface lisse et uniforme.

Intervenir sur un meuble ou objet verni ou peint

Il faut obligatoirement passer pour une phase de décapage et de ponçage pour retrouver la matière brute dessous les différentes couches. L'opération peut s'avérer simple ou complexe s'il s'agit d'une boiserie ancienne qui a connu plusieurs décennies de décors.

Vous disposez d'un large choix d'outillage et de produits pour vous aider : ponceuse ou papier de verre de différents grains, décapeur thermique, décapant chimique liquide, pâte ou gel, sableuse pour les essences plus dures...

Débarrassez-vous de la poussière avant de passer à l'étape suivante : l'application de la peinture.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de peinture

Procéder sur une matière cirée

De la même manière, vous devez retirer les vieilles couches de cire et les saletés accumulées, avant de pouvoir repeindre. Le décireur est idéal pour cela. Il s'applique généralement avec un tampon de laine d'acier à passer sur l'ensemble du support en respectant bien le sens des veines. Changez dès que le tampon est encrassé et continuez jusqu'à ce que la boiserie soit nette et propre.

Il est essentiel de peindre sur une surface en bon état, sans trou, ni fissure... sinon ces défauts vont se voir malgré les couches. 

Quel que soit le support (brut, peint ou ciré), veillez à faire des rectifications si besoin. Utilisez pour cela de la pâte à bois, puis poncez pour enlever l'excédent et niveler la matière.

Peut-on peindre du bois sans poncer ?

Pour tous ceux qui ne veulent pas se lancer dans d'importants, voire longs, travaux de préparation ou qui ne le peuvent pas (espace réduit et habité), il existe une solution intéressante : la peinture de rénovation, de relooking ou pour meuble selon les appellations.

Avec elle, il est inutile de poncer ou décaper le matière. Le revêtement s'applique directement sur le meuble ou la plinthe.

Ce type de revêtement est parfait pour le mobilier ou les objets de décoration de petite surface. Par contre, pour des menuiseries, du lambris... il est préférable de choisir la méthode précédente et de bien préparer les éléments.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Choisir la bonne peinture pour rénover ses boiseries

De multiples peintures pour bois d'intérieur sont accessibles. Elles rassemblent des formules acryliques, glycéros ou encore alkydes dans une grande variété de couleur et de finition (brillante, satinée, mate...). Vous pouvez aussi opter pour une lasure ou un vernis teinté pour laisser les veines visibles ou pour une composition à effet (patine, céruse...).

Les bases acryliques sont recommandées en intérieur, car elles n'ont quasiment pas d'odeur et elles présentent un temps de séchage plus rapide que les glycéros. Elles sont de plus faciles à appliquer et le nettoyage des outils se fait à l'eau (au white spirit ou au solvant pour les autres). Cependant, il convient de prévoir plusieurs couches pour disposer d'un résultat satisfaisant. 

Si vous voulez rénover une boiserie dans une pièce humide ou obtenir un rendu brillant du type laque, vous devrez opter pour la glycérophtalique.

Un large choix de revêtement est accessible dans les magasins de bricolage et de décoration. A titre d'exemple, vous trouvez une peinture de rénovation meuble à partir de 18 € les 500 ml, une acrylique bois intérieur/extérieur à partir de 15 € le litre et une glycéro spéciale bois à partir de 20 € le litre.

Mise en peinture du bois : suivre la méthode d'application étape par étape

  1. Une fois votre support préparé, propre et sec, vous devez poser une sous-couche spéciale bois qui va bloquer la porosité de la matière, faciliter l'application du revêtement et optimiser le résultat final. Utilisez pour cela un pinceau et un rouleau pour couvrir tous les angles et les recoins.

    Si vous voulez rénover une essence foncée, il est recommandé de poser une seconde couche d'apprêt pour éviter que le tanin ne réapparaisse avec le temps.

  2. Attendez que le primaire soit bien sec avant de passer à la peinture de finition. 
  3. Mélangez bien le pot pour homogénéiser la composition. Puis servez-vous des mêmes outils pour couvrir toute la boiserie (et les différents éléments, comme les portes et les tiroirs).
  4.  Réalisez une seconde couche dès la fin du temps de séchage requis. Attendez que le revêtement soit bien sec à coeur pour replacer toutes les parties métalliques (et ré assembler le meuble).


Illustration
Comparez des peintres qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez