La peinture intumescente pour protéger contre le feu

Lecture 2 min.
Illustration travaux

Réagissant à la chaleur et résistante au feu jusqu'à 2 heures, la peinture intumescente est utilisée le plus souvent dans des bâtiments recevant du public ou des ouvrages d'architecture. Elle protège les structures métalliques, comme le bois et le béton. Seulement pour une protection totale et réelle, cette peinture technique demande une application bien particulière, en plusieurs couches et en combinaison avec d'autres revêtements.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de peinture
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez

Peintures intumescentes : caractéristiques et ses usages

La peinture intumescente présente une résistance au feu élevée (comprise entre une demi-heure et deux heures) et retarde l'effondrement des bâtiments dans l'optique d'une évacuation des personnes. Elle est plébiscitée pour la protection des structures en acier des bâtiments. Toute une gamme de couleurs est disponible.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Une protection contre le feu et les flammes

Le revêtement réagit à la chaleur en augmentant de volume. On appelle cela une "meringue". Celle-ci peut avoir une épaisseur 50 fois plus grande que la couche de peinture initiale. Elle crée ainsi une barrière contre le feu et les flammes et repousse la température critique de la matière (celle de l'acier est d'environ 500°C par exemple) avant la détérioration ou la carbonisation. 

Une utilisation sur diverses matières

Facile à traiter, cette peinture ignifuge peut s'appliquer sur différents matériaux : l'acier, le bois et le béton.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de peinture

La réaction au feu : norme et classification

Soumises à des tests poussés en laboratoire, les peintures intumescentes sont classées selon leur réaction et leur résistance au feu. La réaction au feu est précisée au niveau national par la lettre M suivi d'un chiffre allant de 0 à 5 (ordre croissant de la capacité à brûler).

Il existe pour chaque produit un PV (procès-verbal) qui reprend ses classifications et indique notamment l'épaisseur requise pour une protection optimale. Ce document explique aussi les conditions de mise-en-oeuvre assez spécifique à respecter.

Comment appliquer une peinture résistante au feu ?

Les peintures intumescentes font partie d'un dispositif de protection des structures global. Elles s'accompagnent le plus souvent sur les éléments en acier d'un primaire anticorrosion et d'un revêtement de finition. Pour le bois et le béton, seules deux couches sont prévues généralement : une pour le revêtement intumescent et l'autre pour la finition.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Bien préparer le support

Pour les supports en métal, il convient de se conformer aux consignes du fabricant de peinture anticorrosion et de suivre les recommandations. Pour les autres matières, la préparation est aussi essentielle. Il faut notamment vérifier que la surface est en bon état (pas de trou, de fissures...) avant de procéder à la mise en peinture.

Une application très technique

Ce revêtement particulier exige une pose précise et minutieuse. C'est pourquoi il est mis en oeuvre essentiellement par des professionnels, car l'épaisseur de la couche de peinture doit être vérifiée après séchage et avant d'autres éventuelles applications.

C'est le PV qui détermine l'épaisseur requise selon le type de matériau, leur réaction au feu et leur température critique.

L'application se réalise de préférence par pulvérisation avec un pistolet, avec un rouleau ou une brosse.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de peinture

Quel est le prix d'une peinture intumescente ?

Cette peinture technique très spécifique est disponible dans certains magasins spécialisés destinés généralement aux professionnels du bâtiment. Elle est proposée au prix de 50 euros le litre environ pour l'acier comme pour le bois.

Illustration
Comparez des peintres qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez