Peinture isolante : Caractéristiques, application et prix

Lecture 4 min.
Illustration travaux

Pour gagner en confort, limiter les déperditions de chaleur ou les nuisances sonores, sans réaliser de gros travaux de rénovation, la peinture isolante convient parfaitement. Appliquée sur une façade ou des murs intérieurs, elle ne remplace pas une isolation thermique, mais la complète efficacement (régulation de l'humidité, économies de chauffage...). Bien qu'onéreuse à l'achat, cette peinture technique présente de nombreux avantages. Autre revêtement intéressant : la peinture isolante phonique qui permet d'atténuer les bruits environnants et extérieurs.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de peinture
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez

Pourquoi choisir une peinture isolante thermique

Ce type de revêtement améliore l'isolation thermique des murs, tout en apportant une note décorative. Il permet de couper l'effet murs froids en hiver et de préserver la fraîcheur en été.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Réduire sa consommation d'énergie avec la peinture thermo-isolante

Déclinable en intérieur et en extérieur, la peinture thermo-isolante existe en deux formules principales :

  • Avec des microparticules creuses.
  • Avec des composants céramiques (cette peinture a été mise au point par les ingénieurs de la NASA pour réfléchir les infrarouges sur les navettes).

La peinture isolante pour façade est souvent nommée "peinture anti-chaleur" pour son action "réfléchissante" des rayons solaires. La peinture isolante intérieure est dite "absorbante", car elle maintient les calories du chauffage. Elle existe dans une grande variété de couleurs et de finitions (velours, satiné, mat, crépit pour les façades...).

Ce revêtement technique peut s'appliquer sur de nombreux matériaux : bois, béton, métal, PVC, plâtre après impression... sur un mur, une façade et même une toiture.

Une variation de température pouvant aller de 2 à 4 ° selon les cas est annoncée et une économie de 30% sur la facture d'énergie.

Elle est souvent apposée sur les murs intérieurs en lien avec la façade (pas les cloisons) pour couper l'effet murs froids ou la chaleur, ou bien dans des pièces attenantes à des espaces pas, peu ou moyennement isolés, comme un garage, une cave...

Les avantages et les inconvénients

Si vous envisagez de choisir ce type de peinture pour vos murs ou votre toiture, découvrez ses avantages et ses inconvénients.

La peinture isolante thermique : atouts et faiblesses
AvantagesInconvénients
Elle empêche le froid de pénétrer à l'intérieurSon coût est élevé
Elle renforce l'étanchéité intérieure et limite les déperditions de chaleurDeux couches sont recommandées pour un meilleur résultat
Le rendu final est de faible épaisseur comparé à un isolant classique. Elle peut donc convenir dans les espaces étroits ou sur des chantiers avec contraintes spécifiquesIl est important de l'associer à un autre isolant pour renforcer ses caractéristiques thermiques, car elle ne peut pas à elle-seule isoler un logement
Son application est facile au rouleau, au pinceau ou à la brosse, comme un revêtement classique
Elle améliore aussi l'isolation phonique
Elle favorise la régulation de l'humidité et empêche la formation de condensation
Demandez un devis gratuit pour vos travaux de peinture

Prix d'une peinture anti-chaleur

La peinture isolante thermique coûte entre 30 et 60 euros le litre pour une formule extérieure et entre 20 et 50 euros le litre pour une solution intérieure Murs et plafonds.

Pourquoi opter pour une peinture isolante phonique

La peinture isolante phonique a pour but de réduire les bruits provenant des pièces voisines ou de l'extérieur. Sa base acrylique intègre des microbilles en verre ou en céramique, qui absorbent les sons.

N'hésitez pas à demander conseil à un professionnel, car les nuisances sonores peuvent aussi provenir des ouvertures ou de la toiture. Et dans ces cas-là, poser une peinture phonique n'aura pas l'effet escompté.

Comparez des peintres qualifiés près de chez vous

Les intérêts et les utilisations de cette peinture technique antibruit

Cette peinture antibruit se décline dans une gamme intéressante de teintes. Elle peut s'apposer sur des boiseries, des murs et des plafonds. Deux-en-une, elle concilie aspect décoratif et performance acoustique. Elle peut également être recouverte par un papier peint, du lambris ou des carreaux de faïence et servir ainsi de revêtement de base technique.

Une diminution pouvant atteindre 3 à 15 décibels peut être constatée selon les cas, ce qui équivaut pour l'oreille humaine à une baisse de moitié. 

Ce type de revêtement s'avère particulièrement efficace sur les bruits aigus et stridents, tels que les alarmes et les cris, beaucoup moins sur les sons plus graves. Pour des résultats acoustiques probants, il convient de respecter une bonne préparation de la surface et les étapes de mise en œuvre. Il est par exemple impératif de poser avant la peinture une sous-couche isolante qui va créer un "coussin d'air".

Les avantages et les inconvénients

Voici un résumé des plus et des moins pour vous aider à bien choisir vos peintures.

La peinture isolante phonique : atouts et faiblesses
Avantages Inconvénients
Elle réduit les échos dans la pièce, les bruits alentour et extérieursUne sous-couche spécifique isolante, dite "silence", est indispensable
Elle est facile à appliquer, lessivable et peu odoranteDeux couches, voire plus, sont recommandées
Elle limite les gros travaux de rénovationSon coût est élevé
Elle renforce aussi l'isolation thermique d'une pièce et participe aux économies d'énergie
Demandez un devis gratuit pour vos travaux de peinture

Prix de la peinture isolation phonique

Cette peinture antibruit se trouve aisément dans les grandes enseignes de bricolage et les magasins de matériaux. Comptez environ 20 € pour une sous-couche isolante et environ 25 € pour une peinture insonorisante.

Illustration
Comparez des peintres qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon peintre pour votre projet.
Comparez