Création d'une chape intérieure

Lecture 3 min.
Illustration travaux

La chape d'intérieur a pour vocation de venir finir une dalle de béton ou d'aplanir un sol imparfait avant la pose d'un revêtement. Utilisée pour les bâtiments neufs comme en rénovation, elle demande le savoir-faire de professionnels

Illustration
Comparez les maçons près de chez moiTrouvez en 3 clics un maçon qualifié dans votre ville.
Comparez

La chape intérieure : l'assurance de la durée

Souvent confondue avec la dalle de béton, la chape de ciment intérieure ne constitue en fait qu'une partie de l'ensemble ou un procédé tout simplement différent si elle est utilisée seule.

Dans un schéma classique, la dalle de béton, renforcée de fer ou non, va se poser sur un conglomérat de gravats. Cette dalle, qui va être assez épaisse, d'au moins dix centimètres, recevra généralement une couche d'isolant avant que la chape-ciment ne soit coulée sur sa partie supérieure, un mélange souvent plus liquide.
La réalisation des travaux doit être mise en œuvre par des professionnels du bâtiment.

Pour rénover un ancien sol, ou pour recouvrir un système de chauffage au sol, une chape sera coulée et lissée directement sur le support.

La chape peut être associée à un ragréage : mais là encore, les deux procédés ne doivent pas être confondus.

Le ragréage, qui peut être fibré, dépassera rarement un centimètre d'épaisseur sauf matières spécifiques permettant un ragréage de 30 millimètres. Le ragréage a pour vocation de rendre sa planéité à un sol. Une chape peut être posée sur un ragréage.

Toutefois, la chape peut aussi ragréer et aplanir les sols sur des épaisseurs plus importantes et pour des locaux en pente.

Il existe deux grands procédés, la chape en béton traditionnel et la chape en béton fluide.

La chape traditionnelle

Composé de mortier, l'alliage de sable, de ciment et d'eau est effectué en situation à l'aide d'une bétonnière qui aura été achetée ou louée. Il est également possible pour les grandes surfaces et si l'accès le permet de se faire livrer par un camion toupie.

Travail très physique, demandant rapidité et dextérité, la chape classique fait partie des travaux de maçonnerie les plus compliqués à entreprendre. Elle doit être mise entre les mains d'experts.

Pour une chape de 20 m² (4 m x 5 m) de 8 centimètres d'épaisseur, il faudra compter un volume de chape de 1,60 m3. Elle nécessitera l’emploi de 2,4 tonnes de sable, de 400 kilos de ciment et de 200 litres d'eau.

On peut assurer ce ratio : pour 1 kilo de ciment, il faut 6 kilos de sable et un demi-litre d'eau. Pour la chape traditionnelle, la texture doit être humide, non liquide.

Attention à bien respecter les temps de séchage pour éviter des dommages irrémédiables.

La chape fluide

Comme son nom l'indique, cette chape est bien plus liquide (Chape Liquide est une marque déposée) que la chape d'intérieur traditionnelle.

Autolissante et autonivelante, elle pour particularité de pouvoir être rapidement mise en œuvre et de pouvoir couvrir solidement un sol malgré une faible épaisseur.

Il existe deux chapes fluides, à base de ciment ou à base d'anhydrite.

La chape fluide ciment

Faite de ciment, de sable et d'eau comme la chape traditionnelle, elle est toutefois bien plus liquide que cette dernière et se voit ajouter selon les produits adjuvants, liants, fluidifiants ou encore plastifiants.

Associée à des billes de polystyrène, elle pourra devenir une chape d'intérieur allégée idéale pour recouvrir des planchers chauffants.

La chape liquide est généralement préparée en centrale.

La chape fluide anhydrite

De plus en plus souvent utilisé au point d'avoir supplanté les chapes de ciments classiques, ce produit est fabriqué en usine et livré sur chantier. L'anhydrite est un minéral de la famille du sulfate de calcium. Pour en faire une chape, on y associe sable, eau et activateur.

De faible épaisseur, elle est aussi à conseiller pour les planchers chauffants.

Déversée sur le sol à traiter, elle va se niveler automatiquement pour un rendu optimal. Seul souci, le temps de séchage complet très long.

Fluide (ciment ou anhydrite)
Traditionnelle
COMPARATIF CHAPE FLUIDE ET CHAPE TRADITIONNELLE
La composition
Mortier fluide ou anhydrite : ciment, eau, liant, fibre, sable, anhydrite
Mortier ferme : ciment, sable et eau
La fabrication
Fabrication en usine ou atelier et livrée sur le lieu des travaux
Fabrication in situ par les artisans maçons
La mise en œuvre
Mise en forme par des applicateurs
Pose à la main, pelle et truelle, règle
La finition
Revêtement de sol obligatoire
Elle peut rester telle quelle, sans revêtement. Mais ces derniers sont toutefois conseillés.


Illustration
Estimez le prix pour créer votre future chape intérieure !Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez