Faire sa véranda soit même ou par un professionnel ?

Illustration travaux

Bâtir une véranda peut coûter relativement cher, selon les matériaux utilisés. Le temps dont on dispose pour la construction est également un facteur clé. Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel, mais, si d’aventure vous souhaitiez la réaliser vous-même, il vous faut être un bricoleur expérimenté.

Bien évidemment, lorsque l'on reçoit des devis d'un artisan, la ligne correspondante aux heures de main-d’œuvre fait toujours frémir. Mais elle correspond à un savoir-faire, une maîtrise qui ne s'apprend pas du jour au lendemain. Y compris dans le cadre de la construction d'une véranda.

L'économie réalisée sera importante, mais le résultat sera-t-il au rendez-vous ? Nous allons tenter de vous accompagner dans votre réflexion.

Illustration
Quel est le tarif d'une véranda dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Comment construire sa véranda soi-même ?

Si vous souhaitez construire vous-même cette pièce supplémentaire pour votre maison, il vous faudra des connaissances dans le domaine des performances thermiques et de la protection solaire, tout comme des notions avancées en maçonnerie, notamment pour réaliser vos fondations.

Pour quel usage ?

Commencer par faire un diagnostic : à quoi va vous servir votre nouvelle pièce ? Pour un jardin d'hiver, une serre, une pièce à vivre toute l'année, un atelier, une cuisine...

De cette utilisation dépendra la méthode de construction, l'exposition, la forme.

Quelle exposition ?

C'est un point principal et c'est aussi une compétence apportée par les professionnels de la construction. Selon la zone géographique où vous habitez, les conseils seront différents pour réussir une bonne isolation thermique.

Une exposition plein Sud est à déconseiller dans les régions très chaudes où il sera préférable d'être orienté à l'Est. À moins d'une protection solaire très efficace. Les orientations sud-est ou sud Ouest sont idéales pour des apports solaires destinés à des panneaux photovoltaïques.
Une exposition au Nord peut-être un choix pour une véranda constamment lumineuse : mais attention au froid l'hiver. Pensez à une isolation thermique renforcée.

Quelle forme ?

Une véranda peut-être encastrée dans votre bâti, adossée, appuyée. Elle peut être indépendante au milieu de votre jardin, ronde, rectangulaire ou carrée. Là encore, c'est un choix qui s'anticipe.

La surface totale de votre structure est aussi un point essentiel : plus elle sera imposante, plus elle sera complexe à construire. D'ailleurs, envisagez également les formalités administratives : au-delà de 20 m² (40 m² dans certaines régions), il vous faudra un permis de construire.

Renseignez-vous auprès de votre mairie, référence pour l'occupation des sols ou les PLU (Plan local d'urbanisme) et plus généralement pour toutes les formalités administratives liées à la construction.

Quels matériaux ?

Certaines entreprises proposent des kits prêts à monter : n'hésitez pas à consulter nos artisans partenaires.

Il existe différentes possibilités, qui seront plus ou moins abordables, si vous souhaitez réaliser votre véranda vous-même.

C'est clair : pour l'acier ou le fer forgé, mettez votre projet dans les mains d'un professionnel. Préférez la véranda aluminium, bois ou PVC pour l’autoconstruction.

Privilégiez le PVC pour les petites surfaces, et de manière plus générale les profilés aluminium. La véranda alu est l'une des plus faciles à assembler.

Disponible dans votre villeVéranda :
Recevez des devis gratuits

L'exigence d'une bonne isolation

Une bonne isolation passe d'abord par une bonne dalle support. Si celle-ci est construite à la va-vite, qu'elle n'est pas capable de supporter le poids de votre structure, vous courrez à la catastrophe.

Une dalle de béton prendra la température des saisons. Appliquez un isolant entre la terre et le béton, rupteur de pont thermique et barrière contre l'humidité.

Trouver les bons matériaux à rupture de ponts thermiques n'est pas chose simple pour la structure même de votre pièce, mais les nouveaux profilés aluminium sont désormais conseillés : la véranda alu vous apportera les solutions que vous cherchez en termes d'isolation, si et seulement si, les profilés sont rupteurs de ponts thermiques.

Vous pouvez opter pour la véranda bois plutôt que pour la véranda aluminium si vous préférez au niveau esthétisme. Le bois est un bon isolant.

Comme pour les fondations, la toiture doit être soignée. Une toiture plate nécessite encore plus qu'une autre une très bonne étanchéité.

Enfin, vos baies vitrées, source de lumière, mais aussi de transition thermique, pourront être équipées de simple, double ou triple vitrages.

Illustration
Quel est le tarif d'une véranda dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement