Comment viabiliser un terrain ?

Illustration travaux

Acquérir un terrain à bâtir pour y installer votre maison implique des étapes importantes, dont la viabilisation de cedit terrain. Parce que même si votre terrain a été considéré constructible, il n'est pas forcément viabilisé. C'est-à-dire qu'il ne dispose pas encore des raccordements essentiels à la vie d'une famille à l'intérieur d'une maison.
Voici en plusieurs points la méthode à suivre

Illustration
Construction de Maison - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Que faire avant la viabilisation terrain ?

Si le terrain que vous allez acquérir (ou que vous avez déjà acquis) ne vous est pas vendu par un professionnel de l'immobilier, promoteur ou lotisseur, il vous faudra sûrement passer par la viabilisation terrain.
Puisque si légalement, ces professionnels ont pour obligation de vendre des lots viabilisés, il n'en est pas de même pour les particuliers ou les agences immobilières, qui n'ont pas cette contrainte.

En amont, et même d'ailleurs avant d'acheter le terrain s'il ne vous appartient pas encore, il faut obtenir un certificat d'urbanisme pré-opérationnel de la mairie.
Ce document est primordial avant d'entamer les travaux nécessaires. Il va notamment stipuler les équipements publics à proximité où vous pourrez vous brancher.

Pour l'obtenir, il vous faudra déposer un dossier complet.
Rappelez-vous : pas de construction sans viabilisation. Pas de viabilisation sans autorisation.

Il est à noter qu'il est possible d'effectuer certains raccordements sur un terrain déclaré non constructible. Aucun texte ne l'interdit. Il est cependant conseillé de se rapprocher de la municipalité qui peut s'opposer à ces travaux.

Illustration
Construction de Maison - Comparez des devis pour votre projetDevis gratuits envoyés par des artisans qualifiés de votre ville
100% gratuit & Sans engagement

La viabilisation terrain : par où commencer ?

Une fois les écueils administratifs réglés - ils sont toutefois indispensables-, voici venu le temps des travaux et de ses tranchées.
Les étapes sont nombreuses et peuvent s'avérer fastidieuses.
Mais une fois ces travaux réalisés, vous aurez toutes les bases pour débuter sereinement la construction de votre maison.

Le raccordement à l'eau potable

C'est sûrement le raccord le plus vital. La préparation raccordement induit au préalable une autorisation de la mairie, qui sera votre partenaire privilégié lors de la viabilisation terrain et pendant la construction de votre maison.

Une fois cette autorisation obtenue, il faudra introduire une demande auprès du fournisseur en eau, qui en échange de bons procédés vous réclamera plusieurs pièces administratives, dont  votre permis de construire.

Un technicien viendra étudier les besoins en travaux pour un raccordement de votre terrain jusqu'aux canalisations publiques.
Les travaux pourront commencer quand la municipalité vous aura fourni une autorisation d'ouverture de tranchée.

À qui incombent les frais d'installation ?

Les frais à l'extérieur de votre parcelle seront à la charge de la mairie. Les coûts contractés par les travaux à l'intérieur de votre propriété, et la mise hors d'eau du compteur seront à votre charge.

Avant tout début des travaux, la société prestataire en eaux vous fera de toute façon parvenir un devis, que vous aurez validé ou non. N'hésitez pas à solliciter nos partenaires privilégiés en demandant un devis en ligne.

Le raccordement égout et eaux usées

Le raccordement au réseau d'assainissement, qui permet l'évacuation des eaux usées, est proche de la démarche concernant l'eau potable.
Il faudra au préalable une autorisation de la municipalité qui autorisera une entreprise choisie à vous raccorder.

Il est parfois impossible de se raccorder : vous serez contraint à l'installation d'une fosse "toutes eaux"  indépendante. Les anciennes fosses septiques ne sont désormais que très rarement tolérées.

À qui incombent les frais d'installation ?

Identique au réseau d'eau potable : tous les travaux sur votre parcelle sont à votre charge, ceux à l'extérieur pour la collectivité.

Soyez méfiant : plus votre terrain est vaste, plus le raccordement est long, plus le coût sera élevé.

Attention : les taxes sur l'assainissement ne sont pas les mêmes d'une commune à l'autre, renseignez-vous.

Le raccordement électrique

Avant de faire votre demande au gestionnaire du réseau d'électricité Enedis (Ex-ERDF), il est essentiel de se munir des différents plans (cadastral et masse) et de votre permis de construire.

Il sera nécessaire d'évaluer la puissance désirée, puis une fois la conformité établie, vous pourrez choisir un fournisseur d'énergie.

Attention, les délais sont assez longs, jusqu'à six semaines, anticipez vos démarches.

À qui incombent les frais d'installation ?

La tranchée et le fourreau où seront installés les câbles reliant le compteur au coffret de la maison seront à votre charge. Il faudra compter de 1 000 à 1 500 euros.

Généralement, les travaux ne sont lancés qu'après règlement.

Le raccordement au gaz

Il n'est pas accessible dans toutes les localités et reste donc un raccordement soumis aux situations géographiques, souvent plus présent en ville.

La méthode est identique au raccordement électrique : c'est le gestionnaire du réseau (GRDF) qui va installer et mettre en conformité.

Vous aurez ensuite le choix du fournisseur.

À qui incombent les frais d'installation ?

Pour une installation à moins de 35 mètres du réseau public, les frais à votre charge seront de l'ordre de 1 000 à 1 300 euros.

Le raccordement au réseau téléphonique

C'est un raccordement qui reste optionnel, mais qui est bien évidemment un élément de confort indispensable à l'heure des nouvelles technologies. Il est de moins en moins aérien, et de plus en plus souterrain.

On parle aussi d'adduction : c'est-à-dire prévoir durant la construction la place dans les différentes gaines souterraines pour faire passer les câbles, avec l'espace suffisant pour la future fibre optique par exemple.

Comme pour l'électricité et le gaz, il y a un gestionnaire attitré, qui est Orange (ex-France Telecom). Une fois l'installation faite, vous aurez là aussi le choix des fournisseurs.

À qui incombent les frais d'installation ?

À vous, et complètement. Il faut compter de 500 euros au minimum jusqu'à dix fois plus selon la situation de votre terrain.

Illustration
Construction de Maison - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement