Les frais de notaire sur un terrain

Illustration travaux

Bâtir sur un terrain est un rêve que beaucoup font dans leur vie : c'est un projet qui comporte de nombreuses étapes, dont l'une des toutes premières, l'acquisition du dît terrain. Il vous faudra prévoir dans votre budget achat les frais de notaire, qui pourront aller jusqu'à 8 % du montant du prix de votre parcelle.

Illustration
Construction de Maison - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Pourquoi dois-je régler des "frais de notaire" ?

C'est une obligation de la loi française, une imposition de l’État.

Les "frais de notaire" ou plus précisément "frais d'acquisition",  constituent un ensemble de sommes à payer par l'acquéreur lors d'une transaction immobilière et notamment celles concernant les terrains.

Le notaire, en tant qu'officier public représentant le ministère de la Justice, est mandaté pour authentifier et légaliser tous les actes en relation avec votre achat.

Ces montants sont généralement plus élevés lorsque l'on achète un logement ancien (7 à 8 %), que pour un bien neuf (2 à 3 %). Pour les terrains à bâtir, le tarif est similaire à celui de l'ancien, soit 7 à 8 % de la valeur du bien.

Le calcul de ces frais de notaire comporte :

  • Les droits de mutation (5,8 %) qui seront perçus par le Fisc
  • La contribution de sécurité immobilière perçue par l’État (0,10 % du bien)
  • Les émoluments (ou honoraires) du notaire (barème en vigueur, journal officiel du 26 février 2016)
  • Les débours ou différents frais fixes

Contrairement à certaines idées reçues, toutes les sommes ne restent pas dans la poche du notaire, qui reverse la majeure partie aux organismes étatiques.

Illustration
Construction de Maison - Comparez des devis pour votre projetDevis gratuits envoyés par des artisans qualifiés de votre ville
100% gratuit & Sans engagement

Combien devrais-je payer pour l'achat de mon terrain ?

D'abord, il faut savoir que les frais de notaire seront différents que votre terrain soit constructible ou non.

Le cas d'un terrain constructible (à bâtir)

Si vous achetez votre terrain à bâtir à un professionnel de l'immobilier (lotisseur par exemple) que vous soyez vous-même particulier ou professionnel, vous serez assujetti à la TVA. C'est-à-dire que vous devrez vous acquitter du prix de la TVA.

Par contre, les droits de mutation (ou d'enregistrement) perçus par le notaire seront adaptés : si le vendeur n'a pas récupéré le montant de la TVA, vos droits seront classiques, c'est à dire de 5,8 %.
A contrario, si le vendeur a récupéré le montant de la TVA payée lors de l'acquisition, vous serez soumis à un taux réduit de 0,715%.

Si vous achetez à un particulier, pas de TVA.

Prenons un exemple : Vous souhaitez acheter à un particulier un terrain constructible de 1 000 m² au Pays basque (département 64) qui est estimé 150 000 euros. Dans notre simulation, vous devrez verser au notaire :

SIMULATION DE L'achat d'un terrain à bâtir de 1 000 m² au Pays basque (Pyrénées atlantiques)
Rémunération ou émoluments du notaire
Ici 1,3 % (entre 1,2 et 1,4 %)
1 950 euros
Formalitésforfait moyen
800 euros
Frais divers de gestion
forfait moyen
400 euros
Droits de mutation ou d'enregistrement
5,80 %
8 700 euros
Contribution sécurité immobilière
0.10 % du bien
150 euros
TOTAL8 %12 000 euros


Des frais qu'il vous faudra considérer en sus de votre achat de 150 000 euros, vous aurez donc à débourser 162 000 euros, avant de passer à la construction.

Le cas d'un terrain non constructible

Si le terrain que vous venez d'acquérir n'est pas constructible, la TVA n'est pas prise en compte, quel que soit le vendeur.

Les tarifs engagés sont les mêmes que pour l'achat d'un terrain constructible, sauf pour la part du notaire qui se traitera au forfait. Les frais fixes de débours et la part du notaire plus importante feront gonfler le coût global.

Ainsi, il n'est pas rare de voir un terrain non constructible comportant des frais d'acquisition presque aussi importants que le prix du bien souvent faible.

Cas particuliers : donation ou succession

Dans le cas d'une donation du vivant ou d'une succession, les transactions immobilières inhérentes à ces deux cas induisent des frais notariés. N'hésitez pas à vous renseigner auprès d'une étude notariale.

Illustration
Construction de Maison - Quel est le tarif dans ma ville ?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville
100% gratuit & Sans engagement